Mauvaise influence des apnées du sommeil sur la mortalité des insuffisants cardiaques

Le syndrome des apnées obstructives du sommeil (SAOS) est fréquent chez les patients en insuffisance cardiaque. Le suivi prospectif de 164 patients ayant une fraction d’éjection du ventricule gauche ≤ 45 % a été entrepris pour évaluer l’influence du SAOS sur la mortalité dans ce contexte.
La mortalité a été comparée selon la sévérité du syndrome d’apnées du sommeil (index d’apnées-hypopnées < 15 / heure de sommeil pour les patients atteints de manière peu sévère et index ≥ 15 pour les atteintes qualifiées de modérées à sévères).

Au cours du suivi moyen de près de 3 ans (2,9 +/- 2,2), et après justement sur les facteurs confondants habituels, il ressort que la mortalité a été significativement plus importante dans le groupe de patients (n : 37) présentant un SAOS modéré à sévère, non traités (8,7 décès pour 100 patients-années versus 4,2 chez les sujets [n : 113] indemnes d’apnées du sommeil, ou légèrement atteints ; p : 0,029). Dans le groupe des 14 malades sévèrement atteints, mais traités (pressions positives en continu), il n’a pas été observé de décès. Il apparaît cependant difficile d’interpréter l’éventuel effet bénéfique du traitement du fait des faiblesses méthodologiques de cette étude (petits effectifs, non randomisation du traitement…etc.)

Il n’en reste pas moins que les données recueillies suggèrent que le syndrome d’apnées du sommeil modéré à sévère est un marqueur prédictif indépendant de mortalité chez les patients en insuffisance cardiaque. Des travaux prospectifs de bonne méthodologie seraient nécessaires pour mieux apprécier le rôle bénéfique du traitement des apnées du sommeil sur la mortalité.

Docteur Olivier Meillard

Référence
Wang H et coll. : “Influence of obstructive sleep apnea on mortality in patients with heart failure.” J Am Coll Cardiol 2007; 49 : 1625-31

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article