Maladie veineuse thrombo-embolique : il ne sert à rien de diminuer les taux plasmatiques d’homocystéine

Quelques études d’observation ont mis en évidence une association entre l’élévation des taux plasmatiques d’homocystéine et la maladie veineuse thrombo-embolique (MVTE).

L’homocystéine favoriserait les thromboses par l’intermédiaire de divers mécanismes : activation plaquettaire, stimulation de la production de thrombine, diminution de la fibrinolyse et, enfin, dysfonctionnement endothélial. L’administration conjointe d’acide folique et de vitamines B1/B6 aux doses appropriées est à même de baisser les taux d’homocystéine de 25 % en moyenne. Cet effet biologique est il suffisant pour diminuer le risque de MVTE ? Rien n’est moins sûr, si l’on en juge par les résultats d’une étude randomisée, menée contre placebo, dans laquelle ont été inclus 5 552 sujets âgés d’au moins 55 ans, présentant une maladie cardiovasculaire connue, un diabète ou au moins un facteur de risque vasculaire.

Dans le groupe traité, a été administrée quotidiennement une association comprenant de l’acide folique (2,5 mg/j) et des vitamines B6 (50 mg/j) et B12 (1 mg/j) pendant 5 années consécutives.

Les taux plasmatiques d’homocystéine, sous l’effet de cette association, ont diminué en moyenne de 2,2 µmol/l dans le groupe traité, alors qu’ils ont augmenté de 0,80 µmol/l dans le groupe placebo.

Un évènement veineux thrombo-embolique est survenu chez 88 patients au terme d’un suivi moyen de 5 ans. La fréquence de ces évènements a été la même dans les 2 groupes, soit 0,35 pour 100 sujets-années, risque relatif 1,01.

Le traitement vitaminique n’a pas diminué le risque de thrombose veineuse profonde, le RR correspondant étant en effet de 1,04, pas plus que celui d’embolie pulmonaire (RR, 1,14) ou d’évènement thrombo-embolique spontané (RR, 1,21).

Cette étude randomisée conclut à l’inefficacité de l’association acide folique, vitamines B1 et B6 dans la prévention de la MVTE et de ses manifestations.

Dr Philippe Tellier

Référence
Ray JG et coll. : “Homocysteine-lowering therapy and risk for venous thrombo-embolism.” Ann Int Med, 2007; 146: 761-767

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article