Réaction cutanée à l’héparine : ça ne dépend pas du poids moléculaire

L’utilisation de plus en plus fréquente d’héparines de bas poids moléculaire (HBPM) dans la prévention des accidents thrombo-emboliques en chirurgie et en médecine s’accompagne d’une augmentation du nombre d’accidents d’hypersensibilité à ces héparines. Il s’agit le plus souvent de phénomènes d’hypersensibilité retardée qui se manifestent par des placards inflammatoires et sous cutanés observés en lieu et place des sites d’injections, les nécroses cutanées avec thrombopénies étant beaucoup plus rares. Des manifestations systémiques à type d’exanthème maculo-papuleux sont également possibles.

 

 

Certaines publications ont insisté sur le fait que ces accidents d’hypersensibilité étaient peut-être liés au poids de la molécule utilisée, l’administration d’héparine de très bas poids moléculaire induisant moins d’effets secondaires. Une équipe autrichienne a donc, chez des patients qui avaient présenté une réaction d’hypersensibilité à une héparine de bas poids moléculaire, réalisé des tests sous cutanés (en effet, les tests épicutanés sont en général négatifs dans ces phénomènes d’hypersensibilité aux HBPM) avec différentes héparines de bas poids ainsi qu’avec. la réviparine (non disponible en France) dont le poids moléculaire est plus faible que celui des autres produits de la même classe. Chez 8 patients qui avaient présenté une réaction à une de ces héparines, ont été observées des réactions croisées non prévisibles entre les différentes héparines testées. On note chez au moins 2 des patients testés, une réaction à la réviparine qu’ils n’avaient jamais reçu antérieurement.

Il ressort de cette étude qu’il existe des réactions croisées entre les différentes héparines de bas poids moléculaires et que l’utilisation d’une héparine de très bas poids moléculaire n’est pas garante de l’absence de réaction chez les patients testés.

Dr Patrice Plantin

Référence
Grims RH et coll. : “Delayed-type hypersensitivity to low momlecular weight heparins and heparinoids : cross-reactivity does not depend on molecular weight”. Br J Dermatol.,2007 ;157 : 514-17

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article