Diabète et hémorragie cérébrale : quels liens ?

Le rôle du diabète comme facteur de risque d’hémorragie cérébrale apparaît controversé dans la littérature. Cette nouvelle étude tchèque a donc été conçue dans le but de comparer la prévalence du diabète en cas d’hémorragie cérébrale et dans la population générale.

Quatre-vingts patients consécutifs admis pour hémorragie cérébrale non traumatique dans un service de neurochirurgie de 1998 à 2000 ont été inclus. Les hémorragies ont été définies selon les critères de l’OMS et classées en fonction des résultats du scanner. Un groupe « témoin » de 80 patients, ajusté pour l’âge et le sexe et traité dans le même département hospitalier pour dorsalgie a également été recruté.

Le groupe « hémorragie » était constitué de 44 hommes âgés de 36 à 87 ans, moyenne 67,1 +/- 11,9, et de 36 femmes âgées de 56 à 83 ans, moyenne 68,7 +/- 7,66. Le groupe « témoin » n’était pas statistiquement différent.

La prévalence du diabète retrouvé avant la survenue de l’hémorragie était de 37,5 % des patients dans le groupe « hémorragie », résultat conforme à la littérature, et 22,5 % dans le groupe «  témoin », différence statistiquement significative (p<0,05).

La prévalence du diabète apparaît donc ici significativement plus élevée chez les patients atteints d’hémorragies cérébrales que dans la population générale. Le diabète fait partie des facteurs de risque athérogènes mais les atteintes vasculaires qui lui sont associées (micro-anévrismes  et  micro-angiopathies) peuvent représenter des facteurs de risque d’hémorragie cérébrale.
On peut cependant regretter que dans cette étude, qui porte sur un petit nombre de patients, il n’ait pas été tenu compte des autres facteurs de risque cardiovasculaire en général et d’hémorragie cérébrale en particulier.

Dr Serge Brugier

Référence
Herzig R et coll. : “Occurrence of diabetes mellitus in spontaneous intracerebral hemorrhage.” Acta Diabetologia, 2007, aop : 10.1007/s00592-007-005-8

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article