L’obésité pourrait favoriser les maladies atopiques par le biais d’une baisse de la tolérance immunitaire

Plusieurs études épidémiologiques ont montré que l’obésité augmente le risque d’asthme, de maladies atopiques et auto-immunes. Mais par quel mécanisme ? Une publication danoise émet l’hypothèse d’une baisse de la tolérance immunitaire induite par l’obésité.

Le tissu adipeux blanc qui « stocke l’énergie » est composé de plusieurs types cellulaires dont les adipocytes et les macrophages. C’est un organe endocrine : les adipocytes sécrètent des adipokines (en particulier leptines et adiponectine) mais aussi des cytokines et des chémokines telles que TNFα (tumor necrosis factor),  interleukine 6 (IL6), IL10, IL1b et MCP-1 (monocyte chemoattractant protein-1). Certains de ces facteurs peuvent moduler la réponse immunitaire de façon directe ou indirecte (IL1, IL6 et TNFα) par activation du système nerveux autonome et de l’axe hypothalamo-pituitaire.

L’augmentation du poids du corps provoque une élévation des taux circulants d’IL-6, de leptine et de TNFα. Or, IL-6 et leptine inhibent l’activité des Tregs (lymphocytes T régulateurs). De plus, l’adiponectine qui diminue avec l’obésité inhibe la sécrétion d’IL10 par les macrophages et les adipocytes.

Ces modifications entraînent une diminution de l’effet régulateur des cellules Treg et pourraient être à l’origine de la baisse de la tolérance immunitaire aux antigènes et en particulier aux allergènes.
Par ailleurs, l’élévation des taux de TNFα induit la sécrétion d’IL4 et d’IL5 par les cellules épithéliales et contribue au profil Th2.
En cas de grossesse, ces changements provoqués par l’obésité pourraient même retentir sur le système immunitaire du fœtus favorisant le risque de maladie atopique.
Des travaux supplémentaires sont cependant nécessaires pour éclaircir les mécanismes immunologiques sous-jacents.

Dr Geneviève Démonet

Références
.Hersoug L et coll. : “The link between the epidemics of obesity and allergic diseases:
does obesity induce decreased immune tolerance?” Allergy 2007 ; 62 : 1205-1213

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir à cet article

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.