Cancer du sein : comment éviter les procédures de ganglion sentinelle inutiles ?

L’évaluation des chaînes ganglionnaires axillaires influe sur la prise en charge thérapeutique et est un élément pronostique incontournable dans le cancer du sein invasif débutant. La technique du ganglion sentinelle (GS) est certes à l’origine de moins de séquelles qu’un curage axillaire (CA), mais reste relativement complexe à mettre en œuvre et est suivie dans 20 à 30 % des cas d’un CA classique, une quinzaine de jours plus tard lorsque le résultat est positif. On peut donc se demander s’il ne serait pas possible de repérer en préopératoire les adénopathies axillaires métastatiques qui feraient alors directement l’objet d’un CA sans passer par l’étape – inutile - du GS ?

C’est pour répondre à cette problématique qu’une équipe a tenté de mettre au point une procédure de sélection des candidates au « CA direct » en associant l’échographie axillaire à la ponction ganglionnaire à l’aiguille. Dans cette étude avec analyse rétrospective, 195 femmes éligibles à la procédure du GS ont subi une échographie préopératoire du creux axillaire suivie éventuellement d’une ponction cytologique. Quatre-vingt-treize d’entre elles (48 %) avaient un envahissement ganglionnaire. Celui-ci a été détecté en préopératoire dans 52 cas (56 %) au prix de 67 ponctions (15 inutiles). Ces 52 patientes ont donc subi un CA directement sans passer par l’étape du GS. A contrario, il y a eu 41 faux-négatifs (46 %) auxquels a donc été rporposée la procédure du GS suivie du CA en cas de résultat positif.

Sous réserve d’une confirmation dans le cadre d’une étude multicentrique de plus grande envergure, cette publication nous montre que le couple échographie/ponction permettrait de détecter en préopératoire la moitié des envahissements ganglionnaires axillaires et d’éviter ainsi un quart des procédures de GS.

Dr Jean-Michel Brideron

Référence
Gillissen F : « Prevention of futile sentinel node procedures in breast cancer: Ultrasonography of the axilla and fine-needle aspiration cytology are obligatory » Eur J Surg Oncol. 2007 Publication avancée en ligne le 8 septembre

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article