Xavier Darcos porte sur ses épaules le poids des cartables

Paris, le mercredi 24 octobre 2007 – Mission accomplie pour la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) : les pesées de cartables qu’elle a menées au début du mois d’octobre dans plusieurs collèges de France ont eu un poids décisif auprès du ministre de l’Education nationale, qui a décidé d’endosser personnellement ce dossier. Alors que la FCPE a pu constater que les sacs à dos des élèves de sixième et cinquième étaient en moyenne lourds de cinq à huit kilos et que cette charge se révélait particulièrement délétère pour la santé lombaire des jeunes collégiens, Xavier Darcos annonce aujourd’hui une série de mesures pour changer la donne. D’une part, le ministre de l’Education devrait insister pour que les circulaires déjà en vigueur et qui, en 1995 comme en 1998, recommandaient que le poids des cartables des enfants ne dépassent pas 10 % du poids des élèves (soit en général 4 kilos) soient rigoureusement appliquées. Surtout, une série d’initiatives devrait être défendue ce mercredi 24 octobre, jour des enfants, par Xavier Darcos. Un concours sera ainsi organisé pour créer un cartable plus léger, tandis que les classeurs et les cahiers les plus épais sont appelés à disparaître. Au-delà de ces premières mesures, les principales attaques du ministre de l’Education concernent les manuels : leurs poids et non plus seulement leurs qualités pédagogiques devraient constituer un argument prépondérant pour les enseignants et les établissements. Afin de faciliter leurs choix, les éditeurs seront d’ailleurs invités à indiquer sur chaque manuel le poids de leur ouvrage. En outre, plutôt que de favoriser les livres uniques, des fascicules découpés par trimestre ou par leçons pourraient être préférés. Le développement des cours sur informatique aurait pu en tout état de cause se révéler une solution face à ces questions de poids, mais il n’est pour l’heure attendu qu’une expérimentation des cartables électroniques. L’ensemble de ces recommandations et incitation devrait permettre de faire maigrir les cartables, à défaut de faire maigrir des enfants, de plus en plus souvent victimes de surpoids ; une tendance particulièrement délétère pour leur santé lombaire !

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article