Epidémie de dengue en Martinique : la métropole envoie du renfort

Fort-de-France, le mercredi 31 octobre 2007 – Si les épidémies de dengue dans les départements d’outre-mer (DOM) n’ont rien d’exceptionnel, la situation de ces dernières semaines suscite une certaine inquiétude au sein des autorités locales et nationales. Aggravée selon le ministère de la Santé par le passage du cyclone Dean « qui a conduit à l’accumulation de nombreux déchets verts qui sont autant de gîtes larvaires », l’épidémie martiniquaise se révèle en cette saison beaucoup plus forte que celles observées les années précédentes. Le dernier point épidémiologique publié sur le site de l’Institut national de veille sanitaire (INVS) indique ainsi : « Alors que l’acmé de l’épidémie ne semble pas encore avoir été atteint, l’amplitude de l’épidémie actuelle est déjà quasiment au même niveau que celle de 2005 ». De fait, le nombre de personnes présentant un « symptôme évocateur de dengue » n’a cessé d’augmenter tout au long du mois d’octobre, passant de 1 119 lors de la première semaine, à 1 235 entre le 8 et le14 octobre, avant d’atteindre 1 600 cas ces derniers jours. Depuis le début de l’épidémie à la fin du mois d’août, quelque 8 000 personnes ont été touchées par la dengue en Martinique, ce qui incite les autorités locales à qualifier la situation « d’inquiétante » selon le quotidien en ligne des départements d’outre-mer :  « Domactu ». En Guadeloupe, si le nombre de cas est moins élevé, les inquiétudes de la population sont particulièrement vives après le décès, il y a quelques jours, d’un enfant de neuf ans à Sainte Rose. La vigilance des professionnels est en outre attisée par le fait que les hospitalisations se multiplient, passant de 15 cas au mois d’août à 54 en octobre.

Quatorze professionnels et 220 000 euros

Face à cette situation et tandis que plane encore le spectre de la mauvaise gestion des premières heures de l’épidémie de chikungunya, le gouvernement a décidé d’agir en annonçant ce 30 octobre le déploiement de « moyens financiers et humains supplémentaires pour lutter contre l’épidémie de dengue ». Ainsi, quatorze professionnels de santé au total doivent venir renforcer à partir de demain « les équipes médicales et soignantes des centres hospitaliers de Martinique. Cette mission de renfort sera prolongée tant que la situation sanitaire le rendra nécessaire et elle pourra être étendue au département de Guadeloupe si besoin ». En outre, quelque 220 000 euros supplémentaires ont été débloqués pour optimiser le programme de surveillance, d’alerte et de gestion des épidémies de dengue (PSAGE).

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • "Epidémie de dengue en Martinique : la métropole envoie du renfort"

    Le 01 novembre 2007

    Celà aurait été très interessant de s'interesser au profil nutritionnel des victimes pour prevenir les prochaines épidémies !

Réagir à cet article