Maladie d’Addison et maladie coeliaque : un lien confirmé

Des études hétérogènes ont retrouvé une association entre l’existence d’une maladie d’Addison et d’une maladie coeliaque. Une susceptibilité génétique commune portée par le complexe majeur d’histocoptabilité peut expliquer la survenue de ces deux pathologies chez un même individu.

L’approche méthodologique de cette étude s’est appuyée sur les registres suédois d’hospitalisations et de population générale pour pallier la rareté de la prévalence de la maladie d’Addison. Le registre d’hospitalisations a permis d’identifier les patients atteints de maladie coeliaque diagnostiqués entre 1964 et 2003 : 14 366 cas ont ainsi été inclus. Un registre de population a permis de constituer un groupe de 70 095 témoins appariés sur l’age, le sexe, l’année de naissance et le lieu de résidence. L’incidence de la maladie d’Addison a été comparée chez les cas et les témoins en ne prenant en compte que les individus pour lesquels un suivi de plus d’un an était disponible.

L’augmentation du risque de développer une maladie d’Addison après la découverte d’une maladie coeliaque était très significative avec un facteur multiplicatif de 11 (IC 95 % = [4,4 ; 29,6]). Cette association était retrouvée chez les enfants et chez les adultes. La prise en compte d’un diabète et du statut socio-économique ne modifiait pas le lien entre maladie d’Addison et maladie coeliaque. Pour les patients ayant un antécédent de maladie d’Addison, le risque de développer secondairement une maladie coeliaque était augmenté d’un facteur 8 (IC 95 % = [3,4 ; 21,8]).

Cette étude met en évidence une forte augmentation du risque de survenue de maladie d’Addison chez les patients atteints de maladie coeliaque. L’association entre ces deux pathologies est telle qu’elle justifie un dépistage systématique. Ce dépistage est actuellement facilité par le développement de méthodes de dosage d’anticorps spécifiques et sensibles, anti 21 hydroxylase pour la maladie d’Addison et anti trans-glutaminase pour la maladie coeliaque.

Dr Laurence Du Pasquier

Référence
Elfström P et coll : Risk of primary adrenal insufficiency in patients with celiac disease. J Clin End Metab 2007 ; 92 : 3595-3598.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article