Le cœur de Roland Garros sous la loupe d’Ambroise Paré

Le remodelage physiologique du ventricule gauche est classique chez les sportifs, en tennis comme dans les autres sports. Avec l’organisation prestigieuse du tournoi de Roland-Garros, l’occasion était belle de faire le point sur ce sujet en ce qui concerne les joueuses et les joueurs de tennis professionnels, ce qu’une équipe de l'Hôpital Ambroise Paré (APHP Boulogne), tout proche des courts, a proposé aux participant(e)s du tournoi de 2004.

L'étude a été menée chez 50 joueurs et 30 joueuses, et 80 sujets témoins appariés selon le sexe et l’âge, mais pratiquant moins de 3 heures d'activité physique par semaine. Aucun des 160 participants ne présentait d'affection cardiovasculaire ou d'HTA.

L’échocardiographie a révélé l'existence d'une HVG modérée (sans modification des fonctions systolique et/ou diastolique) chez 18 joueurs (36 %)  et 2 hommes du groupe contrôle (4 %) (p<0,0001), et chez six joueuses (20 %) et aucune des femmes témoins (p=0,02). L’HVG constatée chez ces joueurs de tennis est globalement moins marquée que celle observée chez les athlètes d’endurance. Des dilatations auriculaires gauche et droite ont également été mises en évidence chez les sportifs (p<0,003), avec une corrélation significative entre âge et surface auriculaire gauche (p=0,04) et droite (p=0,004), non retrouvée chez les non-sportifs.

Enfin, plus surprenant, une corrélation a pu être mise en évidence entre dilatation auriculaire et style de jeu : les surfaces auriculaires droites et les volumes auriculaires gauches sont plus importants chez les joueurs de fond de court, tandis qu’il n’y a pas de différence par rapport aux contrôles pour les joueurs offensifs (volée).

Dr Dominique-Jean Bouilliez

Référence
Mansencal N et coll. : “Echographic caracteristics of professionnal tennis players at the Roland Garros french open.” Am Heart J 2007;154(3):527-31

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article