Le traitement arthroscopique de l’instabilité chronique de l’épaule est-elle aussi performant que la chirurgie conventionnelle ?

Afin de comparer les résultats des procédures arthroscopiques avec ceux de la chirurgie ouvertes, en termes d’efficacité et d’effets secondaires dans le traitement de l’instabilité chronique d’épaule, une méta analyse a été réalisée sur les études publiées sur la chirurgie arthroscopique dans cette indication faisant état d’un suivi supérieur à 2 ans après une première intervention et reposant sur des critères d’évaluation suffisants. Chaque article a été revu par 2 auteurs. Sur 244 publications, 62 remplissaient les critères d’éligibilité.

Le tableau suivant résume les types d’intervention et le nombre d’épaules traitées avec les pourcentages d’échec observés.

 

N études N épaules % échecs
Capsulorraphie par agrafes   6   233   23 %
Suture transglénoïdienne   27   1 267  
- technique de Caspari   16     8 à 60 %
- technique de Morgan   11     5 à 75 %
Ancres biorésorbables   12   514   0 à 44 %
Suture sur cheville   20   1 030   9,1 %



Treize études dont 2 randomisées, ont comparé 2 ou plusieurs techniques avec la chirurgie conventionnelle. Le ratio de risque d’échec était toujours en faveur de cette dernière.

Dans la discussion, les auteurs soulignent les multiples biais induits par la méthodologie de la méta-analyse (ce qui ne manque pas de susciter des interrogations chez le lecteur, à propos du bien fondé de la méthode).
Finalement, le taux d’échec après stabilisation arthroscopique de l’épaule par agrafage ou suture trans glénoïdienne apparaît significativement plus élevé que ceux observés avec des ancres biorésorbables ou suture sur cheville. Ces dernières techniques ont un taux d’échec à deux ans équivalent aux techniques conventionnelles ouvertes. Plus précisément, le taux d’échec est légèrement plus élevé pour l’arthroscopie mais est compensé par des complications moindres, et une meilleure amplitude de mouvements

Dr Alain Vannineuse

Référence
Hobby J et coll. : Is arthroscopic surgery for stabilisation of chronic shoulder instability as effective as open surgery? A systematic review and meta-analysis of 62 studies including 3 044 arthroscopic operations “– J Bone Joint Surg Br, 2007, 89, 9, 1188-1196.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article