Surveillance cutanée des enfants greffés

La proportion des mélanomes parmi les cancers cutanés survenant chez les receveurs de greffe est plus élevée chez les enfants (12 %) que chez les adultes (5 %). Comme dans la population générale, un nombre important de nævus et la présence de nævus atypiques sont des marqueurs de risque élevé de mélanome.

L’objectif du travail de M.A. Thomson et coll. était d’estimer la prévalence des cancers et des lésions précancéreuses cutanées, ainsi que les facteurs de risque associés dans la population « pédiatrique » (< 19 ans) greffée depuis au moins 5 ans (foie ou rein) au Royaume-Uni. Quatre-vingt dix-huit patients (82 greffés hépatiques, 13 greffés rénaux et 3 greffés multiorganes), avec un suivi médian de 9 ans (extrêmes : 5-16 ans), étaient inclus.

Aucun cancer cutané, ni aucune lésion précancéreuse n’a été détectés. Quatre-vingt-cinq patients présentaient des nævus (bénins) (nombre médian : 6 ; extrêmes : 1 à 57). Le nombre de nævus augmentait avec l’âge (p = 0,03), le nombre d’antécédents de coups de soleil (p = 0,003) et en cas de traitement prolongé par ciclosporine (p = 0,009). La présence de nævus atypiques était significativement associée à un nombre élevé de coups de soleil (p = 0,006) et à un nombre élevé de greffes (p = 0,004).

D.Farhi

Référence
Thomson MA et al. Br J Dermatol 2007 ; 156 : 45-50.

Copyright © LEN Medical, Dermatologie Pratique, Octobre 2007

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article