Le risque de carcinome hépatocellulaire sur cirrhose post hépatite C semble plus élevé quand il s’agit d’un virus de génotype 1b

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est la cause principale de décès en cas de cirrhose post hépatite C. Bien que rattachée principalement à la cirrhose elle-même, la survenue d’un CHC dans ce contexte pourrait avoir un lien particulier avec une infection par un virus de génotype 1b ainsi que l’illustre les résultats d’une étude prospective menée en Italie.

Elle a concerné 163 patients atteints de cirrhose post HVC, enrôlés entre janvier 1989 et décembre 1990. Tous ont bénéficié d’une échographie hépatique tous les 6 mois afin de dépister l’apparition d’un CHC.

Après une durée de suivi moyenne de 10,7 années, 44 des 104 patients infectés par un virus C de génotype 1b ont développé un CHC (4,26/100 patients-années, IC 95 % = 3,11-5,68/100 patients-années) contre 10 des 52 patients infectés par un génotype 2a/c (1,69/100 patients-années, IC 95 % = 0,82-3,09/100 patients-années) (P = 0,0001).

L’analyse multivariée a confirmé que le génotype 1b est un facteur de risque indépendant de développer un CHC [hazard ratio (HR) = 3,02, IC = 1,40-6,53].
Les autres facteurs prédictifs de CHC sont apparus être la présence de varices œsophagiennes (HR = 2,15, IC 95 % = 1,03-4,47), le sexe masculin (HR = 2,12, IC 95 % = 1,10-4,11), et l’âge supérieur à 60 ans (HR = 5,96, IC 95 % = 1,23-28,8).

Cette étude montre donc que le virus C de génotype 1b semble être associé à une augmentation du risque de CHC compliquant une cirrhose post hépatite C.
Ceci encourage à une surveillance plus précoce et plus agressive des malades infectés par ce type de virus.

Pr Marc Bardou

Référence
Bruno S et coll. “Hepatitis C virus genotype 1b as a major risk factor associated with hepatocellular carcinoma in patients with cirrhosis: A seventeen-year prospective cohort study” Hepatology 2007 ; 46 : 1350-1356

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article