Peau sensible : ce n’est pas que pour le visage

Le concept de peau sensible ou de peau réactive encore appelé peau irritable est bien connu. Il est défini comme une sensation de brûlures ou de picotements dont le facteur déclenchant peut être un facteur physique : chaleur ou ultraviolets, un facteur chimique comme l’application d’un cosmétique ou le contact avec l’eau ou bien un facteur psychologique ou hormonal.

Ce concept de peau sensible a été défini surtout pour le visage mais cette étude menée dans un centre d’études des cosmétiques et dans un centre hospitalier universitaire montre clairement que si « la peau sensible » concerne le plus souvent celle du visage (85 % de 400 patientes interrogées), cette « hypersensibilité » peut être observée dans bien d’autres régions du corps puisque dans 58 % des cas, elle est signalée au niveau des mains, dans plus de 30 % au niveau du cuir chevelu et des pieds et moins fréquemment au niveau du torse ou du dos. Les facteurs déclenchants sont essentiellement le froid plus souvent que la chaleur, le stress ou l’exposition solaire. Dans 28 % des cas, le frottement avec les vêtements est décrit comme un facteur déclenchant de cette irritabilité cutanée.

Cette enquête souligne la forte prévalence de l’hypersensibilité cutanée qui ne concerne pas que le visage et qui est probablement un motif de consultation fréquent même si cette symptomatologie est souvent assimilée au simple prurit cutané.

Dr Patrice Plantin

Référence
Saint-Martory C et coll. : Sensitive skin is not limited to the face. Br J Dermatol. 2007 publication avancée en ligne le 6 novembre

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article