Lorsque l’acné revient après isotrétinoïne

Une étude rétrospective de grande ampleur a été menée au Québec à partir des données de l’assurance maladie de la « Belle Province ». Plus de 17 000 patients ayant reçu l’isotrétinoïne y ont été enregistrés entre 1984 et 2003. Une étude cas-contrôle a été menée afin de déterminer les facteurs prédictifs de récidive de l’acné tandis qu’une deuxième étude a essayé d’évaluer les facteurs prédictifs de la nécessité d’un deuxième traitement par isotrétinoïne.

On constate que plus de 41 % des patients ont été victimes d’une récidive de leur acné. Il s’agit le plus souvent  de garçons, de  moins de 16 ans et vivant en milieu urbain. Il semble par ailleurs que le fait d’avoir reçu plus de 2 450 mg d’isotrétinoïne pour une durée supérieure à 4 mois soit également un facteur prédictif de réapparition de l’acné. En revanche l’impact, en terme de récidive, d’un guideline qui a été diffusé au Canada ne semble pas avoir modifié le taux de récidive.

Les résultats de cette enquête confirment ceux d’autres travaux de même type réalisés en Europe et soulignent la fréquence importante de récidive de l’acné après une première cure d’isotrétinoïne, en particulier, dans la population masculine.

Dr Patrice Plantin

Référence
Azoulay L et coll. : Isotretinoin therapy and the incidence of acne relapse : a nested case-control study. Br J Dermatol 2007;157:1240-8

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article