Fibromyalgie : quarante pour cent des patients ont des anticorps antithyroïdiens

La fibromyalgie est une affection aux contours encore relativement mal définis. Mais on considère cependant que ces patients présentent une dysfonction du feedback de quasi tous les systèmes hormonaux contrôlés par l’hypothalamus, ce qui est le cas de la fonction thyroïdienne. Néanmoins, bien qu’une hypothyroïdie frustre soit fréquemment rencontrée chez ces patients, le bénéfice de l’administration de triiodothyronine (T3) est toujours très controversé.

La complexité de la situation est illustrée par les résultats des travaux d’une équipe de l’université de Pise qui montrent que 41 % des 120 patients souffrant de fibromyalgie chez lesquels ils ont évalué la fonction thyroïdienne, présentent au moins une positivité pour un anticorps thyroïdien tout en ayant un taux normal de T3 et de T4.
Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils sont asymptomatiques, puisque ces patients « positifs » présentent un pourcentage nettement et significativement plus élevé de symptômes divers tels que yeux secs, sensation de brûlures ou douleurs urinaires, allodynies, troubles visuels, maux de gorge… Par ailleurs, Laura Bazzichi et son équipe ont pu montrer l’absence de corrélation entre la présence d’anticorps et l’âge ou le statut hormonal chez la femme (même si des phénomènes d’auto-immunité sont plus fréquemment retrouvées chez les femmes ménopausées), ni avec la sévérité de la maladie (notamment de la dépression et de l’anxiété).

Comme la plupart des symptômes exprimés sont clairement liés à une déplétion intracellulaire en T3, et comme cette faible concentration, en désinhibant la synthèse de la substance P, augmente les signaux nociceptifs, les auteurs concluent en l’intérêt d’un traitement par T3 chez les patients souffrant de fibromyalgie avec positivité des anticorps antithyroïdiens, pourvu qu’ils présentent simultanément un syndrome algique spécifique et ce, même en l’absence de toute anomalie plasmatique en T3.

Dr Dominique-Jean Bouilliez

Référence
Bazzichi L et coll. : Association between thyroid autoimmunity and fibromyalgic disease severity. Clin Rheumatol 2007;26:2115-20

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article