Dermatite atopique : les allergènes dans la peau !

L’altération de la barrière cutanée dans la dermatite atopique pourrait faciliter la pénétration épicutanée des allergènes de l’environnement (atopènes). En effet, l’apparition de la maladie chez l’enfant coïncide souvent avec la sensibilisation aux atopènes.

Une étude transversale bordelaise semble confirmer cette hypothèse.

Des enfants âgés de 3 à 12 mois ont été inclus dans ce travail : 59 ayant une dermatite atopique et 30 sujets contrôles. L’exploration de ces enfants comprenait la mesure de la perte transépidermique en eau (PTE), le dosage d’IgE spécifiques ainsi que la pratique de prick-tests et d’atopy-patch tests (APT) vis-à-vis de 7 aéroallergènes communs (2 acariens, chat, chien, pollens de bouleau, d’ambrosia et blatte). Les conditions d’environnement des enfants ont été évaluées par l’intermédiaire d’un questionnaire et un dosage des acariens de poussière de maison a été réalisé.

Parmi les enfants ayant une dermatite atopique, 85 % avaient un APT positif contre un sur onze sujets contrôles. Les enfants malades avaient une PTE supérieure aux autres (27,4 versus 11,1 g/m2/h ; p < 0,001). Les enfants ayant au moins 2 APT positifs avaient, par ailleurs, une PTE plus élevée que les autres (31,1 vs 19,0 g/m2/h ; p < 0,025). Aucune corrélation n’a été trouvée entre les résultats des APT et l’exposition aux acariens, au chat et au chien à la maison.

Cette étude confirme donc la forte prévalence de la sensibilisation retardée aux aéroallergènes domestiques et extérieurs chez les nourrissons porteurs de dermatite atopique. Cette sensibilisation est, par ailleurs, d’autant plus importante que la PTE est élevée. Elle pourrait donc bien être la conséquence de l’altération de la barrière cutanée chez ces enfants.

Dr Geneviève Démonet

Références
Boralevi F et coll. : Epicutaneous aeroallergen sensitization in atopic dermatitis infants – determining the role of epidermal barrier impairment. Allergy 2008 ; 63 (2) : 205–210.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article