Facteurs de risque de glaucome post-traumatique

L’une des complications les plus redoutées des traumatismes oculaires est le glaucome secondaire. Afin d’en préciser les facteurs de risque, une équipe d’ophtalmologistes d’Ankara a repris les dossiers de 102 patients ayant été victimes d’un traumatisme oculaire et pris en charge entre janvier 1987 et Avril 2006 dans leur service. Il s’agissait de 14 femmes et 88 hommes. Cent cinq yeux étaient concernés, le traumatisme ayant été pénétrant dans 12 cas.

Une récession de l’angle était l’anomalie le plus souvent constatée (48 %) suivie d’un hyphéma (45 %) et d’une blessure de l’iris (30 %).

Dans 18 cas, une chirurgie antiglaucomateuse a été effectuée dans l’année suivante. Un traitement médical a été prescrit dans 48 cas et aucune de ces prises en charge n’a été nécessaire dans 39 cas.

La nécessité de pratiquer une chirurgie antiglaucomateuse a été associée de manière indépendante à la présence d’un hyphéma (odds ratio [OR]=0,279 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 0,085 à 0,916), à l’existence d’une atteinte cornéenne (OR=12,143 ; IC95 de 2,029 à 72,66), à la présence d’une atrophie optique (OR=8 ; IC95 de 1,615 à 39,636), à l’observation d’une acuité visuelle inférieure à 20/200 (OR=50 ; IC95 de 10,183 à 245,501) et à un antécédent de traumatisme pénétrant du globe (OR=10 ; IC95 de 2,819 à 38,635).

Les atteintes cornéennes (OR=1,113 ; IC95 de 1,022 à 1,213) et vitréennes (OR=10,41 ; IC95 de 1,232 à 87,97) ont été des facteurs de développement précoce de glaucome.

Les interventions chirurgicales pratiquées ont été des trabéculectomies dans la plupart des cas. Le recours à la chirurgie a toujours dû être plus précoce en cas de traumatisme fermé que lorsqu’il s’agissait d’un traumatisme pénétrant. La nécessité d’une chirurgie est apparue plus pregnante chez les patients les plus âgés.

Cette étude rétrospective met en évidence les facteurs de risque de glaucome secondaire et donne ainsi des pistes pour une prise en charge adaptée des patients victimes d’un traumatisme oculaire.

Dr Marie-Line Barbet

Références
Pinar Altiaylik O et coll. : Incidence and risk factors in secondary glaucomas after blunt and penetrating ocular trauma. Journal of Glaucoma 2007 ; 16 : 685-690.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article