Troubles respiratoires obstructifs liés au sommeil chez l’enfant : l’amygdalectomie améliore la qualité de vie

Les troubles respiratoires obstructifs liés au sommeil (TROS) peuvent être favorisés ou aggravés  par une hypertrophie des amygdales ou des végétations, tout au moins chez l’enfant. Dans ces conditions, l’ablation des unes et des autres devrait avoir une incidence significative sur la qualité de vie des sujets concernés.

C’est ce que suggèrent les résultats d’une étude de cohorte prospective dans laquelle ont été inclus 50 jeunes enfants, âgés en moyenne de 4,5 ans, tous atteints de TROS diagnostiqués selon les critères en vigueur et associés à une hypertrophie des amygdales ou des végétations.

L’étude a été effectuée au sein d’un seul service hospitalier spécialisé en ORL pédiatrique. La qualité de vie (QdV) spécifique aux TROS a été évaluée au moyen d’un questionnaire adapté à 18 items (OSA-18, Obstructive Sleep Apnea-18), au cours de la période préopératoire, puis 3 mois et une année après l’intervention chirurgicale.

Au bout de 3 mois, l’amélioration du score à l’OSA-18 a été en moyenne de 2,3+/-1,2 puis de 2,2+/-1,3 au bout d’une année de suivi (p<0,001 versus les résultats préopératoires), tant à l’échelon de l’individu qu’à celui du groupe. Dans l’intervalle, les scores n’ont pas varié de manière significative. Ni la position ni la taille des amygdales n’ont eu d’influence sur les variations du score.

Cette étude de cohorte prospective, mais ouverte,  suggère que les troubles respiratoires liés au sommeil, dans leur forme pédiatrique, peuvent être améliorés par l’ablation intracapsulaire des amygdales et des végétations. Le résultat obtenu à 3 mois en termes d’amélioration de la QdV se maintient à 12 mois.

Dr Philippe Tellier

Référence
Colen TY et coll. : Effect of Intracapsular Tonsillectomy on Quality of Life for Children With Obstructive Sleep-Disordered Breathing. Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 2008;134:124-127.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article