Un col long en milieu de grossesse est un facteur de risque de césarienne

On sait qu’un col de l’utérus court vers la 23ème semaine de grossesse est associé à un risque accru d’accouchement prématuré. Mais l’inverse est-il vrai ? En d’autres termes un col long en milieu de grossesse est-il associé à un risque élevé de dystocie et donc de césarienne ?

Pour s’attaquer à cette question, une équipe londonienne s’est servie des données de plusieurs essais multicentriques conduits dans 8 maternités du grand Londres. Au cours de ces études 27 472 primipares ont bénéficié d’une mesure de la longueur du col par une échographie transvaginale pratiquée entre la 22ème et la 24ème semaine de gestation.

Chez les femmes accouchant à terme, le taux de césariennes est apparu corrélé à la longueur du col à cette date passant de 16 % pour les femmes ayant les cols les plus courts (mesurant entre 16 et 30 mm) à 18,4 % pour les cols compris entre 31 et 35 mm, 21,7 % pour les cols compris entre 36 et 39 mm et 25,7 % pour les cols les plus longs (entre 40 et 67 mm) (p<0,001). Cette relation est restée significative après ajustement par les facteurs connus comme influençant le taux de césariennes (âge et poids élevés, tabagisme, femmes noires, travail provoqué, poids de naissance, âge gestationnel, hôpital de naissance).   

Un col long en milieu de grossesse apparaît donc comme un facteur de risque indépendant de dystocie et donc de césarienne chez la primipare. Un col long à ce stade de la gestation pourrait être le signe d’une maturation insuffisante de l’utérus.

Malgré les ajustements pratiqués, on ne peut toutefois pas éliminer formellement le fait que la longueur du col puisse être influencée par les autres facteurs de risque connus de césarienne.

Dr Nicolas Chabert

Références
Smith G et coll. :Cervical length at mid-pregnancy and the risk of primary cesarean delivery. N Engl J Med 2008; 358: 1346-53.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article