Aucun traitement n’influe sur l'évolution à long terme de la maladie asthmatique !

Pour la grande majorité des enfants asthmatiques, le risque majeur est la survenue d'exacerbations sévères plus que celui d’une évolution progressive de la maladie (contrairement à ce que l'on observe dans d'autres maladies chroniques telles que diabète et HTA). De très nombreux travaux ont prouvé l'efficacité immédiate des corticoïdes inhalés sur le contrôle des symptômes asthmatiques, sur l'amélioration de la fonction respiratoire, de l'hyperréactivité bronchique et des marqueurs de l'inflammation, permettant la réduction du risque d'asthme sévère et du nombre d'exacerbations. Cependant, aucun traitement actuel ne permet d'éviter la progression naturelle de la maladie avec l’apparition d'un asthme persistant ni de prévenir, dans les quelques cas concernés, le déclin de la fonction pulmonaire.

Les études réalisées jusqu'ici n'ont pas montré de supériorité d’une association de  doses réduites de corticoïdes inhalés et de bêta-agonistes de longue durée d'action par rapport à une dose plus élevée et isolée de corticoïdes inhalés en terme d'efficacité au long cours et de retentissement sur la croissance. Ces résultats suggèrent donc qu'une monothérapie à l'aide d'une dose acceptable de corticoïdes inhalés est préférable chez l'enfant ayant un asthme persistant léger à modéré.

Les anti-IgE sont actuellement utilisés comme traitement adjuvant de l’asthme allergique persistant sévère. Ils ne sont pas indiqués chez l'enfant de moins de 12 ans et restent donc à évaluer sur l'évolution de la maladie chez le jeune enfant.

Le montélukast a prouvé son efficacité sur la réduction des exacerbations asthmatiques et sur la diminution des doses de corticoïdes inhalés, comparativement au placebo.

D'autres travaux sur les marqueurs cellulaires et l'immunologie permettront, peut-être, une réponse individualisée au traitement de l'asthme et permettre ainsi la prévention de l'altération pulmonaire.

Dr Geneviève Démonet

Références
Tamesis G et coll. : Long-term effects of asthma medications in children. Curr Opin Allergy Clin Immunol 2008 8:163–167

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article