Une électrode intracérébrale pour se rappeler les bons souvenirs ?

Le champ de la stimulation cérébrale s’étend de plus en plus mais avait pour le moment épargné les déficits cognitifs. Le choix des cibles dans le domaine de la stimulation est lié à la connaissance des réseaux impliqués dans la pathologie mais est parfois secondaire à l’observation d’effets particuliers de la stimulation de structures voisines des cibles. On se rappelle que la psychochirurgie des troubles obsessionnels compulsifs avait ainsi été relancée après la constatation d’amélioration des symptômes de ce type chez des parkinsoniens neurostimulés.

Une observation originale d’amélioration cognitive après stimulation hypothalamique vient d’être publiée dans Annals of Neurology.  La stimulation hypothalamique est actuellement effectuée par quelques rares équipes pour soulager les malades souffrant d’une algie vasculaire de la face pharmacorésistante. Mais ici, l’équipe du très actif Pr Lozano (Toronto) avait effectué une stimulation bilatérale de l’hypothalamus ventral  à titre expérimental chez un obèse. Chez ce patient, on ne sait trop si la chirurgie a été efficace sur le poids mais par contre il a été noté que la mémoire, qui était normale avant la chirugie, est devenue plus performante après stimulation. Cette augmentation des performances a été objectivée par le California verbal learning test et le spatial associative learning test.

Ces auteurs concluent donc que ce type de stimulation agit sur le système limbique et renvoient les lecteurs aux données de la neuroanatomie de la mémoire. Ils rappellent notamment que cette sensation d’amélioration de la mémoire a pu être rapportée par certains épileptiques. Cette observation va-t-elle encourager certaines équipes à explorer cette nouvelle voie ? On peut en douter car envisager une stimulation intracérébrale pour voir son QI passer de 125 à 134 semble un peu lourd…

Dr Christian Geny

Référence
Lozano AM : Memory enhancement induced by hypothalamic/fornix deep brain stimulation. Ann Neurol., 2008 ; 63 : 119-123

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article