L’exposition professionnelle aux solvants, peut-être un facteur de risque de cancer de la thyroïde chez les femmes

Plusieurs études ayant décrit des anomalies de la thyroïde après exposition à différents agents chimiques, dont les solvants, certains pesticides organochlorés, les polychlorobiphényles (PCB), l’hexachlorobenzène, les phtalates…, des épidémiologistes et des médecins du travail suédois ont examiné la relation entre exposition professionnelle à certains agents chimiques et risque de cancer de la thyroïde.

Pour analyser cette relation, les  auteurs disposaient d’atouts majeurs : l’existence d’une gigantesque base de données, celle d’une cohorte mise en place au 1er janvier 1971, comptant près de 3 millions de travailleurs, 1 890 497 hommes et 1 101 669 femmes, suivis près de 19 années durant, d’un lien entre registre des cancers et registre de la population, et d’une matrice emplois-expositions, construite pour cette cohorte, reflétant l’exposition, selon les activités professionnelles, à une série de substances chimiques.

La relation entre cancer de la thyroïde et exposition professionnelle à 13 agents chimiques a été analysée dans trois groupes : sujets à exposition possible, à exposition probable, ou non exposés. Des ajustements ont été effectués sur les expositions concomitantes à d’autres agents chimiques figurant dans la matrice emplois-expositions et aux rayonnements ionisants.

Au cours du suivi, 1 103 cas de cancer de la thyroïde ont été recensés chez les hommes,  1 496 chez les femmes. Parmi ces cas, 809 et 1 122 respectivement intéressaient des activités professionnelles à expositions chimiques évaluées dans la matrice emplois-expositions.

Chez les hommes, un excès de risque, non significatif, de cancer de la thyroïde a été observé chez les travailleurs possiblement exposés aux poussières de textiles et chez ceux probablement exposés à l’amiante.

L’analyse met en évidence un excès de risque, non significatif, de cancer de la thyroïde chez les femmes répertoriées comme possiblement exposées aux solvants (RR = 1,16 IC à 95 % 0,81-1,66) et un excès de risque significatif de survenue de ce cancer chez les femmes dont l’exposition aux solvants avait été classée probable (RR = 1,91 IC à 95 % 1,05-3,45).

Cette augmentation du risque de cancer de la thyroïde chez les femmes probablement exposées aux solvants en milieu professionnel, était principalement liée aux métiers du cuir, ceux de la chaussure en particulier avec 6 cas observés pour 2,43 cas attendus, les produits incriminés étant entre autres les colles et adhésifs, l’acétone, l’éthylacétate, le dichlorométhane, le toluène.

Cette étude, riche d’un suivi de 33 359 168 personnes-années pour les hommes et 20 695 264 personnes-années pour les femmes, suggère un accroissement du risque de cancer de la thyroïde chez les femmes classées probablement exposées professionnellement à des mélanges de solvants, en manufacture de chaussures notamment.

Dr Claudine Goldgewicht

Références
Lope V et coll. :Occupational exposure to chemicals and risk of thyroid cancer in Sweden. Int Arch Occup Environ Health, Publication avancée en ligne, 26 mars 2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article