Traitement chirurgical du prolactinome : d’excellents résultats pour les « micro »

Les adénomes hypophysaires sécrétant de la prolactine, ou prolactinomes, sont les plus fréquentes des tumeurs hypophysaires. Le traitement médical de l’hyperprolactinémie repose sur les agonistes dopaminergiques (bromocriptine, cabergoline et quinagolide). Le traitement chirurgical par voie transphénoïdale n’est habituellement proposé qu’en seconde ligne particulièrement en cas de non-réponse ou d’intolérance au traitement médical. Certaines complications justifient également une prise en charge chirurgicale, en cas de fuite de LCR par réduction tumorale brutale sous agonistes dopaminergiques ou de déficit neurologique (altération du champ visuel ou atteinte des paires crâniennes par hémorragie ou apoplexie tumorale). Enfin les patients peuvent parfois préférer en premier lieu une solution chirurgicale.

Cette étude rétrospective réalisée dans un centre neurochirurgical spécialisé rapporte les résultats obtenus chez 212 patients opérés consécutivement pour prolactinome entre 1990 et 2005. Le taux de rémission initiale pour les microprolactinones a été de 91,3 % puis de 84,8 % au cours du suivi. Pour les microprolactinomes intra-sellaires le taux de récidive n’a été que de 5,6 %. Pour les lésions kystiques le taux de rémission lors du suivi était de 80 %. Les résultas en cas d’adénomes invasifs ou géants ont été beaucoup moins bons (taux de rémision variant de 24,3 % à 0 %). La mortalité a été nulle, la morbidité non spécifique a été de 3,8 % et l’apparition d’un déficit antéhypophysaire a concerné 7 % des patients (macroprolactinomes uniquement).
L’évolution des indications chirurgicales au cours du temps montre une augmentation des demandes pour microprolactinomes.

Les taux de rémission après chirurgie transphénoïdale pour microprolactinomes intra-sellaires sont excellents. Ces résultats incitent à discuter les indications traditionnelles du traitement médical.

Dr Laurence Du Pasquier

Références
Kreutzer J et coll : « Operative treatment of prolactinomas : indications and results in a current consecutive series of 212 patients. » Eur J Endocrinol., 2008 ; 158:11-18, 2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article