Pas d’effet de l’activité physique sur la densité des seins à la radio !

La sédentarité et l’augmentation de la densité mammaire mammographique (DMM) ont été associées à une augmentation du risque de cancer du sein. Cependant, des résultats contradictoires ont été obtenus pour ce qui est de l’association entre l’activité physique et la DMM.

L’étude EPIC-Norfolk (European Prospective Investigation of Cancer) est une étude de cohorte transversale réalisée au Royaume-Uni, dans laquelle ont été incluses 1 394 femmes ménopausées, indemnes de toute tumeur maligne à l’état basal (1993-1997). Le niveau d’activité physique habituel a été évalué au moyen d’un bref questionnaire validé par ailleurs. La DMM (en %) a été déterminée visuellement, à partir des mammographies, par trois radiologues rompus à cet exercice, à l’aide de l échelle de Boyd à 6 niveaux.

Aucune association statistiquement significative n’a été globalement mise en évidence entre l’activité physique et le % de DMM, à partir de divers modèles de régression multiple, avec ou sans ajustement. Une légère augmentation de ce paramètre a cependant été constatée chez les femmes qui pratiquaient des exercices physiques de haut niveau, l’odds ratio (OR), en analyse par régression sans ajustement, étant estimé à 1,14. Cette relation a été inversée après inclusion de l’index de masse corporelle et des variables corrélées à l’hygiène de vie ou aux antécédents gynéco-obstétricaux, l’OR étant en effet, dans ce cas de figure, évalué à 0,78.

L’absence d’association significative entre activité physique et % de DMM mérite d’être soulignée, en dépit de l’approche transversale. Elle suggère que l’association entre activité physique et cancer du sein ne saurait s’expliquer a priori par un effet sur la densité mammaire, évaluée par mammographie.

Dr Philippe Tellier

Références
Peters TM et coll. Physical activity and mammographic breast density in the EPIC- Norfolk cohort Study. Am J Epidemiol 2008; 167: 579-585.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article