Efficacité de la mammographie de dépistage sur la mortalité par cancer du sein en Islande

Les études randomisées ont démontré l’effet bénéfique de la mammographie de dépistage sur la mortalité liée au cancer du sein (KS), qu’elle réduit d’environ 30 %. Mais c’est à une étude transversale que se sont livrés les auteurs islandais pour estimer l’impact de la mammographie de dépistage dans ce domaine. Depuis 1990, en effet toutes les Islandaises de 40 à 69 ans sont convoquées par courrier tous les 2 ans pour subir une MD (2 clichés). Le taux de réponses à cette invite a été de 66 % jusqu’en 1993, puis a progressivement décru jusqu’à 61 % après 2000.

L’étude a comparé un groupe de 226 femmes de plus de 40 ans (donc ciblées par le dépistage), décédées de cancer du sein entre 1990 et 2002 (GD) à un groupe contrôle (GC, n=902) de femmes appariées par l’âge et le lieu de résidence mais en vie au moment où les autres sont décédées. Dans le GC, 8 KS (dont 4 à la première MD) ont été dépistés ; ces chiffres passent à 48 et 19 dans le GD. La majorité des KS du groupe GD (79 %) étaient palpables et 49 % étaient déjà au stade II ou au-delà.

Si l’on prend comme référence les femmes non dépistées, on constate que la MD réduit de 41 % la mortalité (risque relatif de 0,59) ; les résultats les meilleurs sont obtenus après 3 MD, mais la différence la plus nette est entre 0 et une, et chez les femmes ayant eu une MD dans les deux ans précédant le diagnostic. Après ajustement des chiffres pour tenir compte de biais de recrutement et des malades qui sont venues consulter spontanément, on arrive à une réduction de 35 % de la mortalité grâce au dépistage. Par ailleurs, on a observé que les KS diagnostiqués sans MD préalable ou avec une MD datant de plus de 5 ans étaient d’un stade TNM plus évolué que ceux où MD était récente.

Ces résultats, appliqués à l’ensemble de la population islandaise, et basés sur une étude transversale, confirment les données d’études randomisées pratiquées sur une autre échelle, à savoir le bien-fondé de la mammographie de dépistage pour améliorer le pronostic vital du cancer du sein.

Dr Jean-Fred Warlin

Références
Gabe R et coll. : A case-control study to estimate the impact of the icelandic population-based mammography screening program on breast cancer death. Acta Radiologica 2007 ; 9 : 948-55.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article