La rhinite allergique perturbe le travail !

La rhinite a été considérée jusqu’au milieu des années 1990 comme une pathologie mineure. Depuis, son impact sur la condition physique, la vie sociale et émotionnelle ne cesse d’être mis en avant. La vie professionnelle des patients n’est pas épargnée non plus comme le montre une revue de la littérature parue à ce sujet entre 2000 et 2007.

La durée annuelle d’absentéisme pour rhinite, par employé, varie de 0,03 à 0,8 jours selon les études avec également une activité réduite pendant 0,18 à 0,40 jours. Une étude américaine a montré que rhinite allergique et asthme avaient le même effet négatif sur le travail avec, pour la rhinite, des conséquences plus importantes sur l’efficacité au travail. L’absentéisme pour rhinite allergique était de 3,6 jours par an et la baisse d’efficacité de 2,3 heures par jour de travail pendant la phase symptomatique. La perte de productivité serait estimée à environ 4 % pour l’absentéisme et à 11 % pour la diminution de performance au travail.  Ces chiffres rejoignent ceux des maladies plus « sévères » telles que asthme, arthrite ou pathologie cardiaque.

Le coût indirect de la rhinite est estimé entre 7 et 25 % du coût total de la pathologie et même jusqu’à 58 % dans une étude allemande récente sur la rhinite pollinique ! Cependant, les effets secondaires des traitements pourraient, à tort, avoir été ici attribués à la pathologie.
Le retentissement de la rhinite sur le travail est d’autant plus important que celle-ci est persistante (plus de 4 jours par semaine), les symptômes sévères (jetage postérieur, troubles du sommeil, difficulté de concentration et perte de l’appétit) et en présence de taux polliniques élevés tout particulièrement chez les personnes travaillant à l’extérieur.
La productivité pourrait cependant être améliorée de 5 à 8 % par un traitement effectif.

Dr Geneviève Démonet

Références
Vandenplas O et coll. : Rhinitis and its impact on work. Curr Opin Allergy Clin Immunol 2008 8: 145–149

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article