L’endométriose, corrélée au risque de mélanome

Comme il avait été suggéré par des études cas/témoins de faible puissance une association entre le mélanome et l’endométriose, des chercheurs INSERM ont entrepris une étude prospective à partir de la cohorte des femmes incluses dans l’Étude Épidémiologique auprès de femmes de la MGEN, soit plus de 98 000 femmes âgées de 40 à 65 ans à l’inclusion.

Pendant les 12 ans de suivi, 363 cas de mélanome ont été diagnostiqués. Des antécédents d’endométriose (n = 5 949) ont été significativement associés à une augmentation du risque de mélanome (RR = 1,62). De même, le risque de mélanome est significativement augmenté chez les femmes ayant un antécédent de fibrome, alors qu’un antécédent de kyste ovarien, de polype utérin, d’adénofibrome ou de maladie fibrokystique du sein n’augmente pas significativement le risque.

Référence
Kvaskoff M et coll. : Personal history of endometriosis and risk of cutaneous melanoma in a large prospective cohort of French women. Arch Intern Med 2007 ; 167 : 2061-5.

Copyright © Len medical, Gynécologie pratique, avril 2008

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article