Moins de un pour cent de récidive axillaire quand la biopsie du ganglion sentinelle est négative dans le cancer du sein

La biopsie du ganglion sentinelle (BGS) est de plus en plus répandue dans la pratique chirurgicale. En cas de cancer du sein, elle porte sur les ganglions axillaires repérés par la lymphographie isotopique et/ou la technique du bleu de méthylène.

L’absence de cellules cancéreuses au sein du ganglion sentinelle dispense du curage axillaire traditionnel et systématique qui a longtemps été le complément incontournable de l’exérèse de la tumeur mammaire.

La négativité de  la BGS est de fait et en principe prédictive de l’absence de métastases ganglionnaires axillaires. Elle dicte la conduite du traitement chirurgical, mais elle n’est pas encore adoptée de manière universelle, par crainte des faux-négatifs possibles, une prudence légitime, quand on connaît les limites des techniques diagnostiques, couramment utilisées en médecine. Une étude de cohorte prospective a inclus 804 femmes atteintes d’un cancer du sein, opérées entre novembre 1999 et décembre 2006. Dans tous les cas, la BGS s’était avérée négative et aucun curage axillaires n’a été réalisé.

Au terme d’un suivi d’une durée médiane de 38,8 mois, des métastases systémiques ont été détectées chez 21 femmes. Une récidive au niveau axillaire est survenue dans 4 cas, versus 9 cas de récidive tumorale touchant le sein. Deux patientes présentaient à la fois une récidive axillaire et mammaire. Un curage a été réalisé dans les cas de récidive axillaire et un traitement adjuvant a été instauré, les 4 patientes concernées étant vivantes à l’heure actuelle, sans signes de reprise évolutive.

Cette étude de grande envergure, réalisée dans un seul centre hospitalier, démontre la rareté des récidives axillaires (< 1 %), quand la BGS est négative. Ce résultat rassurant rejoint celui des études  d’ores et déjà publiées sur le sujet et incite à recourir à cette technique à laquelle on peut accorder une valeur prédictive négative très élevée.

Dr Philippe Tellier

Référence
Polletti P et coll. Axillary recurrence in sentinel lymph node-negative breast cancer patients. Ann Oncol ; publication avancée en ligne 10 juin 2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article