Que voit-on sur les coroscanners des patients avec syndrome métabolique ?

Il est généralement admis que le syndrome métabolique (SM) est associé à un risque majoré  d’événements cardiovasculaires. Les scanners de dernière génération permettent de réaliser une imagerie des coronaires de bonne qualité et de détecter des plaques, calcifiés ou non, avec une très bonne sensibilité. La présence de ces plaques semble être fortement prédictive d’événements cardiovasculaires.

Une équipe de cardiologues américains a cherché à savoir si le SM est associé à la présence de plaques d’athérome sur les coronaires.

Pour ce faire ils ont réalisé un scanner coronaire multidétecteurs (64 barrettes) chez 77 des patients ayant participé à l’étude ROMICAT (âge moyen : 54 ans ± 12 ; 36 % de femmes). Un peu moins de la moitié (n : 35 ; 45 %) d’entre eux avaient un SM selon la définition modifiée ATP III. 

Il apparaît que les patients ayant un SM étaient deux fois plus nombreux que les patients témoins sans SM à avoir des plaques sur les coronaires (91 % versus 46 % ; p < 0.01). Ceci est vrai pour les plaques calcifiées (74 % versus 45 % ; p < 0.01) comme pour les plaques non calcifiées (77 % versus 40 %). Les plaques étaient également plus nombreuses en cas de SM (5,8 ± 3,7 segments atteints versus 2.1 ± 3,3 : p < 0.001).

Après ajustement sur le score de risque de Framingham, il ressort que le SM est un puissant marqueur  prédictif de plaques sur les coronaires (risque relatif [RR] : 6,7 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 1,6-28,8 ; p < 0,01). Il en est de même après ajustement sur les habituels facteurs de risque cardiovasculaire (RR : 8,4 ; IC : 1.7-42.5 ; p : 0.008).

Cette étude, de faible effectif et de qualité méthodologique assez moyenne puisque non prospective, suggère que le SM pourrait être un marqueur de risque puissant et indépendant de présence de plaques sur les coronaires.

Dr Olivier Meillard

Références
Butler J et coll. : Relation of metabolic syndrome to quantity of coronary atherosclerotic plaque
Am J Cardiol 2008;101:1127-30

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article