Animaux domestiques et allergie : les chats ne sont pas des chiens…

Quel est l’impact réel de l’exposition aux animaux domestiques sur la survenue d’un asthme ou d’une rhinite allergique ? Les études se suivent et ne se ressemblent pas dans leurs conclusions puisque certaines montrent parfois un risque accru mais parfois aussi un effet protecteur (particulièrement pour le chat). Les conseils d’éviction des animaux domestiques autrefois prodigués, pour leurs enfants, aux parents allergiques ne sont plus aussi impératifs. Pour tenter de clarifier les esprits, une méta-analyse a été effectuée par une équipe espagnole sur les travaux publiés sur le sujet de 1966 à 2007 par l’intermédiaire de Medline, Embase, LILACS et ISI.

Les études cas-contrôles et de cohorte ont seules été retenues. Les études transversales ont été écartées tout comme les travaux ne faisant état que d’une sensibilisation sans notion d’exposition. Trente-deux études ont été analysées.
En ce qui concerne l’asthme, le risque relatif cumulé lié à l’exposition au chien y apparaît être de 1,14 (IC 95 % 1,01-1,29) et celui lié à l’exposition à un quelconque animal à fourrure de 1,39 (IC 95% 1,00-1,95). Parmi les études de cohorte, l’exposition au chat est responsable d’un risque relatif de 0,72 (IC 95 % 0,55-0,93).
Pour la rhinite, le risque relatif cumulé de l’exposition à un animal à fourrure est de 0,79 (IC 95% 0,68-0,93).

Il découle de ce travail que l’exposition au chat exerce un léger effet protecteur sur la survenue d’un asthme. Cet effet a été particulièrement observé dans les études de cohorte. Au contraire, l’exposition au chien augmente légèrement ce risque. Aucune conclusion ne peut être tirée quant à l’exposition à un animal à fourrure indifférencié.
Des études supplémentaires plus précises sont donc nécessaires pour affirmer avec certitude l’influence de l’exposition aux animaux domestique sur les maladies atopiques…

Dr Geneviève Démonet

Référence
Takkouche B et coll. : Exposure to furry pets and the risk of asthma and allergic rhinitis: a meta-analysis. Allergy 2008 ; 63 (7): 857–864

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article