Cancer du sein : il y a moins de ganglions dans le curage axillaire en cas de chimiothérapie néo adjuvante

L’envahissement des ganglions axillaires est le facteur pronostique essentiel dans le cancer du sein (KS) et un « bon » curage axillaire (CA), c’est à dire qui ramène plus de 10 ganglions, a une spécificité de 90 % pour affirmer ou infirmer cet envahissement. La chimiothérapie néoadjuvante (CTNA), commencée avant la chirurgie, permet une chirurgie moins mutilante, et augmente les chances de « stériliser » la pièce opératoire. Cependant, il semble qu’elle conduise également à une diminution du nombre des ganglions ramenés dans le CA.

C’est ce que montre l’analyse rétrospective des dossiers de 283 femmes présentant un de KS infiltrant mais non métastatique et ayant subi un CA, dont 107 (GCT) après une CTNA, et 176 (GSCT) au cours d’une chirurgie première. Dans le GCT, on n’a jamais eu recours à la recherche d’un ganglion sentinelle, contrairement à l’autre groupe. Ce sont les mêmes chirurgiens qui ont opéré les 2 groupes de femmes et les mêmes anatomopathologistes qui en ont examiné les pièces (histologie et immunohistochimie). Les femmes sous hormonothérapie ont été exclues de l’étude.

Les 2 groupes étaient comparables (stade du KS, statut ganglionnaire, type histologique), sauf sur 3 points : les malades du groupe n’ayant pas reçu de CNTA étaient plus âgées de 5 ans en moyenne, avaient beaucoup moins souvent (46 vs 68 %) un stade 3 de Scarff et Bloom et des récepteurs hormonaux plus souvent positifs (82 vs 63 %).

Le nombre moyen de ganglions prélevés a été de 12,5 dans le GSCT vs 10 dans le GCT. De même, alors que les curages avec moins de 10 ganglions concernaient  45 % des femmes du GCT ce n’était le cas que pour 28 % de celles de l’autre groupe. 

En analyse multifactorielle faisant intervenir l’âge, le grade histologique, les récepteurs hormonaux, etc., le seul facteur indépendant associé à une moindre collecte de ganglions est la chimiothérapie néoadjuvante.

Dr Jean-Fred Warlin

Référence
Belanger J et coll. : Neoadjuvant chemotherapy in invasive breast cancer results in a lower axillary lymph node count. J Am Coll Surg., 2008;206:704-8.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article