La protéine GOLPH2, un nouveau marqueur du cancer de la prostate

GOLPH2 est une protéine codant pour l’antigène de membrane  Golgi type II (GOLPH2/GP73). Une augmentation de l’ARNm de GOLPH2 a été récemment rapportée dans des tissu-arrays de cancer prostatique.

Des chercheurs suisses de l’Université de Zurich, associés à des équipes allemandes de Berlin et Dresde ont réalisé une étude pour comprendre le rôle de la protéine GOLPH2 dans les lésions prostatiques bénignes et malignes. L’expression immunohistochimique de GOLPH2 a été comparée à celle du marqueur des cellules basales P63 et du marqueur histologique de cancer de prostate Alpha-Methylacyl-CoA Racemase (AMACR) dans 614 échantillons de prostatectomie.

GOLPH2 présentait un pattern de coloration périnucléaire type Golgi et était observé de façon préférentielle dans l’épithélium glandulaire prostatique. En utilisant des scores histologiques semi-quantitatifs, l’expression de GOLPH2 a été retrouvée significativement plus élevée dans les glandes prostatiques cancéreuses que dans les glandes normales (p< 0,001).

La protéine GOLPH2 était augmentée dans 567 sur 614 tumeurs (92,3 %) et AMACR dans 583 sur 614 tumeurs (95 %) (coefficient de corrélation 0,113, p=0,005). Surtout, l’immunohistochimie de GOLPH2 présentait un taux d’hétérogénéité intratumorale plus bas (25 vs 45%). De plus, l’augmentation de GOLPH2 était détectée dans 26 sur 31 (84 %) cas de cancer de prostate AMACR-négatifs. Ces données suggèrent clairement un rôle de GOLPH2 comme marqueur positif supplémentaire et complémentaire pour le diagnostic histologique de cancer de la prostate.

Dr Arielle Lellouch-Tubiana

Référence
Kristiansen G et coll. : GOLPH2 protein expression as a novel tissue biomarker for prostate cancer: implications for tissue-based diagnostics. Br J Cancer; 2008 ; 99 : 939–948.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article