Le généraliste face aux soins palliatifs

Malgré l’existence de structures de soins palliatifs (SP) beaucoup de patients « en fin de vie » sont pris en charge en dehors de ces structures, notamment par le médecin généraliste (MG).

Une enquêté, menée au Royaume-Uni a cherché à préciser auprès de praticiens, d’universitaires et de représentants de « consommateurs » de soins quelles étaient les attentes en matière se soins palliatifs et les préoccupations des médecins généralistes face à cet aspect de leur mission. 

Soixante-quatorze pour cent des personnes pressenties ont accepté de participer à cette enquête (210/285). Il est apparu tout d’abord que le concept de « fin de vie » était large puisqu’il pouvait aussi bien représenter les derniers jours que la dernière année de vie. Pour les praticiens la principale difficulté est d’ailleurs de ne pas pouvoir toujours émettre un pronostic en l’absence d’outils adéquats pour le faire en particulier en cas de maladie chronique non maligne.  Par ailleurs, chaque MG ne prend en charge qu’un petit nombre de patients en stade terminal, ce qui rend difficile le maintien d’une compétence réelle d’autant plus que les possibilités de formation sont souvent limitées. De plus ces soins palliatifs sont délivrés au détriment d’une activité médicale plus motivante.

Tout ceci souligne la nécessité de définir un modèle de prise en charge des patients en fin de vie qui puisse s’intégrer dans la pratique du généraliste. Une clarification de la notion de « fin de vie » s’impose, en même temps qu’il faut préciser « les bonnes pratiques » en matière de soins palliatifs. Il apparaît également indispensable de fournir la formation adéquate ainsi que les ressources nécessaires à la délivrance de ce type de soins.

Dr Georges Dubois

Référence
Shipman C et coll. : Improving generalist end of life care: national consultation with practitioners, commissioners, academics, and service user groups. BMJ 2008;337:a1720, doi: 10.1136/bmj.a1720 (publié le 1 octobre 2008).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article