Moins d’admissions aux urgences pour crise d’asthme, une retombée de l’interdiction de fumer dans les lieux publics

Le tabagisme augmente le risque et la sévérité de l’asthme chez l’enfant et l’adulte.

Une équipe américaine a étudié les conséquences de la loi anti-tabac (interdiction de fumer dans les espaces publics) sur les admissions aux urgences pour asthme.

Celles-ci ont été comptabilisées dans 5 hôpitaux de Lexington, Kentucky, entre 2001 et 2006, soit 41 mois avant la mise en application de la loi anti-tabac, en avril 2004, jusqu’à 32 mois après.

Pendant ces 5 années, 14 389 patients ont été admis aux urgences pour asthme (diagnostic confirmé, à la sortie), 7 763 avant  la loi et 7 076 après celle-ci. Les cohortes avant et après la loi étaient similaires en terme de caractéristiques démographiques.

Durant la période étudiée, la prévalence de l’asthme dans la région de Lexington est passée de 6,4 % en 2001 à 7,1 % en 2006. Les admissions aux urgences pour asthme auraient dû suivre la même croissance. Celle-ci semble cependant avoir été interrompue, aussi bien pour les adultes que pour les enfants, en 2004, année d’entrée en vigueur de la loi.

Après ajustement pour la saison, les particularités démographiques et la tendance d’évolution de l’asthme, les visites aux urgences pour asthme ont diminué de 22 % entre la période précédent la loi et celle qui lui a succédé (p <0,0001 ; IC 9 5 %, 14 % à 29 %).  La baisse a été de 24 % chez l’adulte de plus de 20 ans (p<0,0001) et de 18 % chez l’enfant et l’adolescent de moins de 20 ans (P= 0,01).

Bien que ce travail ne permette pas d’établir un lien de cause à effet, l’interdiction de fumer dans les lieux publics s’est bien accompagnée d’une diminution des visites aux urgences pour asthme.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Rayens M et coll. : Reduction in asthma-related emergency department visits after implementation of a smoke-free law. J Allergy Clin Immunol 2008;122 : 537-41.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Asthme et loi anti-tabac

    Le 20 octobre 2008

    Voila une conclusion bien hâtive !
    Et les amélioration des traitements inhalès , qu'en fait-on ?
    Ce qui a fait baisser les asthme graves c'est la corticotherapie inhalée !
    Je sais bien que le tabac est la cause de tous les maux ... mais tout de même !

    Pierre Coulet

Réagir à cet article