Dépassements d’honoraires : le «système a dérapé»

Paris, le vendredi 31 octobre 2008 – Le calcul des dépassements d’honoraires exigés par les chirurgiens exerçant en clinique privée tend à devenir une marotte éditoriale au même titre que les dossiers spéciaux sur l’immobilier ou les francs maçons. C’est ainsi qu’après bien d’autres, le mensuel Capital consacre son dernier numéro à la comparaison des dépassements d’honoraires pratiqués dans les établissements privés français. La conclusion générale de cette enquête est simple : il est difficile d’échapper à cette pratique quelle que soit la région où l’on choisit de se faire opérer. Cependant, en Bretagne et dans le Nord Ouest, les dépassements d’honoraires sont moins fréquents qu’en Ile de France ou sur la côte d’Azur. Par ailleurs, ayant comparé les tarifs des trente établissements privés réputés parmi les meilleurs de France pour l’ablation de la vésicule et la pose d’un anneau gastrique, le journal a observé des pratiques très différentes dans ces cliniques où la qualité des soins est comparable. Ainsi, concernant la pose d’un anneau gastrique, il vous en coûtera la faible somme de 120 euros (en plus du tarif sécu) à la clinique de la Chataigneraie à Beaumont de même qu’à la polyclinique de Bois Bernard, mais 1 120 euros à la clinique chirurgicale Paulmy, à Bayonne !

En outre, pour 12 opérations (amygdale, prostate, cataracte, ablation de la vésicule, ablation de l’hernie de l’aine, pose d’un anneau gastrique, opération de la main, réduction du volume des seins, opération du genou, prothèse de hanche, chirurgie du nez, chirurgie des varices) Capital a comparé les tarifs pratiqués dans les établissements privés dans 154 zones sanitaires de l’hexagone à partir des données de Santéclair. Les tableaux de la revue permettent de constater que d’une localité à l’autre les tarifs varient énormément et qu’au sein d’une même ville, de fortes disparités peuvent être constatées. Ainsi à Paris, la chirurgie des varices entraîne dans l’est de la capitale des dépassements moyens de 200 euros, alors que dans le Nord, ils sont de 845 euros.

« Exorbitant »

Interrogé hier par l’AFP sur le cas particulier d’une clinique parisienne du 16ème arrondissement où les dépassements pour une opération de la cataracte peuvent atteindre en moyenne 1 255 euros, le délégué général de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) a admis : « Si ce dépassement (…) est vraiment un dépassement moyen, c’est exorbitant ». Il a par ailleurs considéré qu’il existe aujourd’hui « un vrai problème avec les dépassements, le système a dérapé ».

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Dépassements d'honoraires

    Le 01 novembre 2008

    Il me semble que le système a dérapé car les chirurgiens sont notablement sous payés pour certaines interventions, mais pas toutes ! Par ailleurs cette situation arrange bien la "sécurité sociale" qui pousse des cris d'orfraie alors qu'elle ne fait rien pour revoir la tarification des actes.
    Quant aux mutuelles, il fait partie de leur communication de proposer des couvertures prenant en charge les dépassements d'honoraires (dans certaines limites.
    Au final, on ne voit pas pourquoi les chirurgiens se gèneraient pour demander ce que l'on appelait naguère "un dessous de table" et que l'on a voulu officialiser.
    Ce qui est embêtant,c'est que dans la même spécialité certains chirurgiens se livrent à une surenchère de tarif qui fait passer le moins disant pour un incompétant...
    En conclusion, il y a du soucis à se faire si rien n'est fait pour endiguer cette situation, et de grâce ne me parlez pas de medecine à deux vitesses, il y a longtemps que nous avons dépassé ce stade tout comme nos voitures actuelles.

    Dr Eric Castelli

Réagir à cet article