Manger trop et trop vite conduit tout droit au surpoids

Les comportements alimentaires « déviants », comme le fait de manger vite (MV) ou de manger jusqu'à satiété (MJS), sont soupçonnés d’être associés à l’obésité et au surpoids.

Afin de le vérifier, une équipe japonaise a réalisé une étude transversale chez des adultes (3 287 en tout dont 1122 hommes et 2 165 femmes) âgés de 30 à 69 ans, inclus dans une étude sur le risque cardiovasculaire entre 2003 et 2006.

Au total, 571 hommes (50,9 %) et 1 265 femmes (58,4 %) étaient, d’après leur déclaration des MJS, et 523 hommes (45,6 %) et 785 femmes (36,3 %) des MV. Dans les deux sexes, les valeurs moyennes ajustées à l’âge les plus élevées pour la taille, le poids, l’index de masse corporelle et l’apport calorique journalier total ont été comparées dans le groupe MJS+ et MV+ et le groupe MJS- et MV-. L’odds ratio (OR) de surpoids chez les MJS+ a été de 2,00 (IC 95 % : 1,53 à 2,62) pour les hommes et de 1,92 (IC 95 % : 1,53 à 2,40) pour les femmes et celui chez les MV+ de 1,84 (IC 95 % : 1,42 à 2,38) chez les hommes et de 2,09 (IC 95 % : 1,69 à 2,59) chez les femmes par rapport au groupe MJS- et MV-. Cet OR de surpoids dans le groupe des MJS+ et MV+ combinés par rapport aux MJS- et MV- combinés a été de 3,13 (IC 95 % : 2,20 à 4,45) chez les hommes et de 3,21 (IC 95 % : 2,41 à 4,29) chez les femmes.

Manger jusqu’à satiété et manger vite sont associés au surpoids, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et faire les deux est encore plus néfaste sur le poids…ce n’est guère surprenant.

Dr Georges Dubois

Référence
Maruyama K et al. "The joint impact on being overweight of self reported behaviours of eating quickly and eating until full: cross sectional survey." BMJ 2008;337:a2002, doi: 10.1136/bmj.a2002 (publié le 21 octobre 2008).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article