Stents actifs : le risque de passage systémique paraît limité

Le principe d'action des stents actifs est basé sur la libération locale d'un agent anti-prolifératif censé réduire le risque de resténose. Plusieurs méta-analyses, publiées il y a quelque temps, ont semé le doute quant à la sécurité de tels dispositifs, suggérant, entre autres, qu'un passage systémique de la drogue en question pourrait être responsable d'effets indésirables.

La présente étude s'est donc attachée à préciser la pharmacocinétique sanguine d'une drogue anti-proliférative, en l’occurrence l'éverolimus, après implantation d'un stent à élution d’éverolimus. Pour ce faire, il a été possible de mesurer la concentration sanguine du médicament à plusieurs reprises sur 30 jours après l'implantation du stent : à 0, 10 et 30 minutes puis 1, 2, 4, 6, 12, 24, 36, 48, 72, 168 et 720 heures après mise en place.

La dose totale d'éverolimus reçue par les patients était comprise entre 53 et 588 µg (maximum retrouvé chez un patient ayant eu quatre stents). Le pic de concentration a été noté précocement, entre 0,13 et 2,17 heures. Le dernier prélèvement sur lequel le médicament était encore décelable était situé entre 4 et 720 heures ! La concentration maximale de la drogue était comprise entre 0,14 et 2,79 ng/ml, cette dernière valeur étant notée chez le patient ayant reçu 588 µg d'éverolimus. À titre de comparaison, la concentration minimale efficace d'éverolimus donné pour prévenir le rejet d'une transplantation cardiaque est de 3 ng/ml.

Les données de cette étude de petite taille suggèrent que le passage systémique de l'éverolimus après implantation d'un stent actif est limité. Par conséquent, le risque d'apparition d'un effet secondaire systémique, comme un cancer, semble donc peu probable.

Dr Benoît Tyl

Référence
Wiemer M et coll. Systemic exposure of everolimus after stent implantation: A pharmacokinetic study. Am Heart J 2008;156:751

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article