Évaluation numérique tridimensionnelle de la symétrie mammaire après chirurgie conservatrice du sein pour cancer

Il a été montré que les résultats carcinologiques de la chirurgie conservatrice du sein (CCS) supportaient la comparaison avec la mastectomie. Mais ses résultats cosmétiques peuvent se détériorer avec le temps et dépendent de multiples facteurs : âge, ethnie, taille et symétrie initiales des seins, quantité de tissu retiré, et dose de radiations reçues.

Mais l’aspect est apprécié de façon très subjective par les opérées comme par les opérateurs. La mesure des distances entre les mamelons ou entre mamelon et xiphoïde est plus précise pour évaluer la symétrie des seins.  Cependant, HR Moyer et coll. ont eu recours à des photos numériques (PN3D) en trois dimensions faites avec un appareil à 12 lentilles (en 3 plans), permettant la superposition des images des deux seins.

Ils ont mené une étude sur 23 femmes traitées par CCS unilatérale sans reconstruction immédiate ni différée, et ayant reçu une radiothérapie. Le volume du sein a été mesuré par PN3D et le compte rendu de l’anatomopathologiste a donné celui du tissu retiré. Les clichés ont été pris avec les bras (des malades) le long du corps puis les mains sur les hanches. Le calcul de la racine moyenne des carrés (RMC) , obtenu en séparant en deux le thorax sur la ligne médiane et en créant une image en miroir,  permettait d’évaluer l’asymétrie par superposition des images des 2 seins. L’ordinateur, grâce à un logiciel dédié, calculait ensuite les surfaces des images qui « débordaient » et permettait, en attribuant des points aux surfaces de dépassement, la mesure de la RMC.

L’âge des femmes allait de 41 à 90 ans et le volume mammaire moyen a été calculé à 462 cm3, alors que le volume retiré était en moyenne de 90 cm3 (1/5 du total). Les clichés ont été pris en moyenne 21 mois après la radiothérapie. Vingt sur 23 des cancers étaient au stade I (T1N0), 2 au stade II et un au stade III.

On a trouvé un score médian d’asymétrie de 4,59, nettement supérieur à celui de 3,02 calculé chez 35 femmes témoins. Ni le siège de la tumeur, ni la nécessité d’une réintervention, ni l’âge, ni le volume réséqué n’ont eu d’impact sur le résultat esthétique, le seul facteur obérant le résultat étant le pourcentage de volume réséqué par rapport à la taille initiale du sein.

Dr Jean-Fred Warlin

Référence
Moyer HR et coll. : Three-dimensional digital evaluation of breast symmetry after breast conservation therapy. J Am Coll Surg., 2008;207:227-32.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article