Les émollients sont-ils utiles dans la dermatite atopique ?

Afin d’évaluer l’intérêt de l’utilisation d’émollients dans le traitement de la dermatite atopique, une équipe polonaise a mené une étude chez 52 enfants âgés de 2 à 12 ans qui ont été répartis de manière randomisée en deux groupes de 26 patients, les uns utilisant un émollient les autres non, parallèlement à l’application une fois par jour chez tous les malades d’un corticoïde de classe 2 pendant 2 semaines.

Tous les enfants ont été examinés au moment de l’inclusion puis à 14 jours (au moment de l’arrêt des corticoïdes locaux), à 28 puis 42 jours. Le suivi s’est fait sur l’évolution du score EASI (Index de Sévérité et de Localisation de l’Eczéma).

Dans tous les cas, le traitement suivi a apporté un bénéfice significatif.

Cependant la xérose cutanée était nettement améliorée dans le groupe « émollient » (groupe B) par rapport à l’autre groupe (A), cliniquement (scores groupe A : 1,38 ± 0,57 avant traitement et 1,5 ± 0,58 après traitement, p = 0,11; groupe B : 1,62 ± 0,64 avant et 0,12 ± 0,33 après traitement, p < 0,001), mais aussi selon l’évaluation par cornéométrie (groupe A: 41,7 ± 9,1 unités avant et 51,3 ± 11,3 unités après traitement, p < 0,001; groupe B : 38,9 ± 12,9 unités avant et 58,2 ± 13,5 unités après traitement, p < 0,001).

Par ailleurs, le prurit avait tendance à être plus rapidement soulagé chez les enfants utilisant l’émollient.

L’amélioration de l’eczéma s’est maintenue pendant quelques semaines après l’interruption du traitement dans le groupe B alors que les enfants n’utilisant pas d’émollient ont eu une récidive plus rapide : au 42ème jour l’EASI était de 5,29 ± 5,6 dans le groupe A vs. 1,25 ± 1,4 dans le groupe B, p = 0,01.
Le recours aux émollients  a donc bien un effet bénéfique sur la sécheresse cutanée et le prurit dans la dermatite atopique …

Dr Geneviève Démonet

Référence
Szczepanowska J et coll. : Emollients improve treatment results with topical corticosteroids in childhood atopic dermatitis: a randomized comparative study. Pediatric Allergy and Immunology 2008; 19 (7) : 614 - 618

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article