La survenue précoce du diabète de type 2 augmente le risque de rétinopathie

En parallèle à l’augmentation de la prévalence du diabète, on observe une tendance à une survenue de plus en plus précoce du diabète de type 2. Il semble que le risque de survenue des complications soit pus important parmi les patients dont le diabète a débuté tôt.

L’objectif de cette étude était de tester l’hypothèse d’une susceptibilité accrue à la rétinopathie diabétique en cas de diabète de type 2 précoce indépendamment de la durée d’évolution du diabète et du degré d’hyperglycémie.

Les données concernant 8 301 diabétiques de type 2, suivis dans un centre de référence à Sydney (Australie) entre 1989 et 2007, ont permis de constituer un groupe de 604 patients ayant une durée du diabète de 20 à 30 années et un groupe de 825 patients ayant une durée de diabète de 10 à 12 ans. Pour ces deux groupes une analyse multivariée a permis d’évaluer le risque de rétinopathie diabétique stratifiée selon l’équilibre glycémique et l’âge au diagnostic.

 La prévalence de la rétinopathie était significativement plus élevée chez les patients dont le diabète avait été diagnostiqué avant l’âge de 45 ans dans les deux groupes étudiés avec un risque multiplié par 2 par rapport à ceux dont le diabète avait été diagnostiqué après l’âge de 55 ans. La sévérité de la rétinopathie était également plus importante puisque 20 % des patients dont l’âge au diagnostic du diabète était inférieur à 45 ans avaient une atteinte menaçant le pronostic visuel versus 7 % lorsque l’âge au diagnostic du diabète était supérieur à 55 ans.

Parmi les malades ayant une Hb A1c moyenne supérieure à 9 % le risque de rétinopathie était augmenté d’un facteur 16,6  lorsque le diabète avait été diagnostiqué avant l’âge de 45 ans, d’un facteur 7,5 pour ceux dont le diagnostic de diabète avait été posé entre 45 et 55 ans et d’un facteur 2,7 pour les diabétiques diagnostiqués après l’âge de 55 ans (p = 0,003).

Ces données confirment une augmentation du risque de rétinopathie chez les patients dont le diabète de type 2 a été diagnostiqué avant l’âge de 45 ans indépendamment de la durée de la maladie et de l’équilibre glycémique.

Dr Laurence Du Pasquier

Référence
Wong J et coll. : Timing is everything : Age of onset influences long-term retinopathy risk in type 2 diabetes, independent of traditional risk factors Diabetes Care 2008;31:1985-1990.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article