Pas de four à micro-ondes pour les petits enfants

Les jeunes enfants de moins de 5 ans sont capables d’ouvrir un four à micro-ondes, à la fin d’un cycle de chauffage et d’en retirer le contenu, avec un grand risque de se brûler. Les fours à micro-ondes sont ainsi fréquemment à l’origine de brûlures par ébouillantement dans ce groupe d’âge.

Ces accusations, émanant de G Lowell et coll. sont fondées sur les circonstances et les mécanismes des ébouillantements accidentels, tels qu’ils ont pu être établis chez 104 enfants de moins de 5ans traités dans un Centre de brûlés de Chicago (USA) pour des brûlures après un ébouillantement qui n’était pas dû à l’eau chaude du robinet.

Ces ébouillantements se présentaient comme des accidents domestiques graves. Ils étaient survenus la plupart du temps à domicile, en présence d’un parent.
Les agents en cause étaient des substances alimentaires liquides, chauffées sur une cuisinière (37 % des cas) ou dans un four à micro-ondes (28 %) et leurs conséquences, des brûlures profondes, (45 % de greffes demi-épaisses) et/ou étendues (43 % de surfaces brûlées ≥10 %).

Trois patients ont eu besoin de soins intensifs et sept, de soins de rééducation.

Plusieurs scénarios ont été distingués. Quarante et un enfants avaient attiré le récipient à eux (sans grimper) ; 16 avaient été brûlés par une substance renversée par quelqu’un d’autre ; 11 avaient grimpé pour atteindre la substance ; 9 (8,7 %) avaient ouvert un micro-ondes et pris son contenu ; et 5 étaient portés dans les bras lorsqu’ils s’étaient brûlés… Cela dépendait en partie du stade de leur développement psychomoteur. Dans 17 cas, l’accident s’était produit par l’intermédiaire d’un autre enfant plus âgé (7 à 14 ans), de façon directe ou indirecte (parce qu’il avait mis à chauffer une soupe ou de l’eau pour des hot dogs par exemple).

L’analyse des cas rapportés aux fours à micro-ondes montre que les jeunes enfants réagissent à la sonnerie signalant la fin du chauffage (au moins 2 cas) et que des enfants de 18 mois sont capables d’ouvrir l’appareil (2 cas), éventuellement après avoir grimpé sur une chaise (un de ces 2 cas).

Les fours à micro-ondes sont donc une source potentielle de brûlures par ébouillantement chez les moins de 5 ans. Le danger réside dans l’ouverture de ces appareils, à la portée d’un grand nourrisson, et pas dans leur mise en route, plus complexe. Il ne semble pas avoir été pris en considération jusqu’à ce travail. Au contraire, certains parents croient que les fours à micro-ondes sont plus sûrs que les cuisinières.

Le message de prévention des auteurs est double. Les parents doivent être informés du risque de brûlure par ébouillantement lié à l’utilisation d’un four à micro-ondes, et maintenir leurs jeunes enfants à distance de ce type d’appareil de cuisine. Les fabricants doivent munir les fours à micro-ondes d’un système de verrouillage rendant leur ouverture plus difficile en fin de cycle.

Dr Jean-Marc Retbi

Référence
Lowell G et coll. Preventing unintentional scald burns : moving beyond tap water. Pediatrics 2008 ; 122 : 799-804

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article