Les statines réduisent-elles le risque de maladie d'Alzheimer ?

Certaines études rétrospectives avaient évoqué un rôle protecteur des statines vis-à-vis du risque de maladie d’Alzheimer.  Malheureusement, les études prospectives n’ont pas confirmé l’effet de cette classe médicamenteuse et aucune étude n’a concerné  des populations sans troubles cognitifs. Le cholestérol nécessaire au fonctionnement cérébral est synthétisé à l’intérieur du système nerveux central. On peut donc supposer que les statines les plus lipophiles  pouvant franchir la barrière hémato-encéphalique  seraient les plus efficaces.

La Rotterdam Study  est une des plus anciennes cohortes en population ; 6 992 personnes incluses entre 1990 et 1993 et suivies jusqu'en janvier 2005 ont fait l’objet de cette analyse. Cinq cent quatre vingt-deux ont développé une maladie d'Alzheimer au cours des 9 années du suivi. Un traitement par statine était associé à une diminution du risque de maladie d'Alzheimer (HR = 0,57) alors que  les autres hypocholestérolémiants n'avaient eu aucun effet protecteur (HR = 1,05). La diminution du risque était identique avec les statines lipophiles (HR = 0,54) ou hydrophiles (HR = 0,54). Le génotype ApoE4, facteur de risque de MA n’a pas eu d’impact sur l’efficacité des statines.

Cette étude ne permet pas de confirmer l’influence des caractéristiques de solubilité des statines dans leur propriété neuroprotectrice mais relance le débat sur l’intérêt de cette classe thérapeutique dans la MA.

Dr Christian Geny

Référence
Haag MD et coll. : Statins are associated with a reduced risk of Alzheimer disease regardless of lipophilicity. The Rotterdam Study. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2008 publication avancée en ligne le 17 octobre.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article