L’anaphylaxie vue par les pédiatres allergologues

La majorité des nouveaux cas d’anaphylaxie survient durant l’enfance ou à l’adolescence. Cet article relate l’expérience de quatre pédiatres allergologues belges dont les observations ont été enregistrées en ligne durant deux ans, selon un plan détaillé. Soixante-quatre accidents, observés chez 48 enfants, 31 garçons, 17 filles, sont survenus entre 6 mois et 14,8 ans (moyenne 6,9 ans), 42 % à domicile, 16 % dans l’entourage, les autres à l’école, au restaurant ou à l’hôpital.

Tous les enfants, dans un délai de moins de 2 heures, en moyenne 21 minutes après l’exposition au facteur déclenchant, ont eu plusieurs symptômes : dermatologiques (97 %), respiratoires (89 %), gastro-intestinaux (30 %), neurologiques (30 %) et cardiovasculaires (22 %). Les allergènes confirmés par prick tests, ont été identifiés dans 55 cas (86 %) ; 6 fois sur les 9 cas restants l’accident est survenu après un repas. Les allergènes alimentaires étaient en cause dans 48 cas (75 %), en premier noisette œuf et noix puis lait de vache, additifs et kiwi. Cinq fois sur 48, l’exercice physique a pu contribuer au déclenchement de la crise. Les autres facteurs étaient des médicaments, des piqûres d’insecte, le latex ou le bouleau. L’allergie au facteur déclenchant était connue une fois sur trois. Deux tiers des enfants avaient un terrain atopique.

L’anaphylaxie a souvent été insuffisamment traitée même si l’adrénaline était disponible. Les médicaments utilisés en premier ont été les antihistaminiques, les corticoïdes et les β 2 mimétiques avant l’adrénaline (10,5 % des cas) qui a été administrée seulement une fois sur deux dans les 14 cas les plus sévères. Malgré la récurrence des accidents chez 8 patients sur 48, tous les enfants n’ont pas bénéficié de mesures préventives en particulier de la prescription d’adrénaline.

Dr Jean-Jacques Baudon

Référence
De Swert LFA et coll. : Anapylaxis in referred pediatric patients: demographic and clinical features, triggers, and therapeutic approach. Eur J Pediatr 2008;167:1251-61

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article