Plus d’ozone, moins de vitamine D

La vitamine D est un élément régulateur fondamental du métabolisme phosphocalcique. Les sources de vitamine D sont exogènes, alimentaires, ou endogènes par synthèse cutanée sous l’effet des UVB. En absorbant les UVB solaires, la pollution atmosphérique par ozone pourrait favoriser l’hypovitaminose D.

Une étude transversale réalisée en Belgique a permis de comparer les taux plasmatiques de 25(OH)D chez des femmes vivant en ville (Bruxelles) ou à la campagne. Il s’agissait de 85 femmes ménopausées ayant consulté pour tendinite de l’épaule ou pour arthrose lombaire, ne prenant aucun traitement susceptible d’interférer avec le métabolisme osseux ou calcique. Un questionnaire alimentaire a été complété à 2 reprises à 15 jours d’intervalle ainsi qu’un index évaluant l’exposition solaire. Le taux de PTH et la minéralisation osseuse évaluée par le T score au col fémoral ont été déterminés.

Bien que cette étude ait été réalisée en juin et juillet, une hypovitaminose D (taux inférieur à 75 nmol/l) était présente chez 59 % des patients. Les personnes vivant en ville (n = 38) et celles vivant à la campane (n = 47) ne différaient ni pour l’âge, ni pour l’IMC, ni pour l’apport alimentaire en vitamine D. Les habitantes de Bruxelles étaient exposées à un taux d’ozone trois fois supérieur à celui de la campagne. Malgré une exposition solaire supérieure d’un facteur 1,3 (p<0,001), les femmes vivant à Bruxelles avaient une prévalence plus importante de carence en vitamine D que celles vivant à la campagne (84 versus 38 %). Pour obtenir le même niveau de 25(OH)D, le taux d’exposition solaire devait être multiplié par un facteur 3 en ville par rapport à la campagne. Le T score au col fémoral était positivement corrélé au taux de 25(OH)D et négativement corrélé au taux de PTH.

Cette étude observationnelle apporte des arguments indirects en faveur d’un rôle de la pollution atmosphérique par ozone dans la carence en vitamine D.

Dr Laurence Du Pasquier

Référence
Manicourt DH et coll : Urban tropospheric ozone increases the prevalence of vitamin D deficiency among belgian postmenopausal women with outdoor activities during summer. J Clin Endoc Metab 93:3893-3899,2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article