Surpoids de l’enfant en France : une stabilisation encourageante

En Europe, 1 enfant sur 6, voire 1 enfant sur 3, selon les régions, avait en 2002, une surcharge pondérale. La prévalence du surpoids de l’enfant a augmenté de façon marquée au cours des dernières décennies du siècle dernier, puis est apparue, selon plusieurs études, se stabiliser, dans différents pays européens dont la France, entre 2000/2002 et 2007. Des équipes de l’INSERM*, de l’INRA*, du CNAM*, de l’InVS* et de l’IRSA* ont poussé plus avant l’analyse et cherché à préciser ces tendances évolutives en France, en utilisant la prévalence annuelle du surpoids.

L’évaluation a porté sur 26 600 enfants et adolescents (âgés de 6 à 15 ans), examinés en centres de santé des Régions Centre, Pays de la Loire et Normandie, entre janvier 1996 et décembre 2006. 

Dans cette population d’étude, garçons et filles étaient également représentés, la proportion de 6-10 ans allait de 41,6 à 47 %, et celle des enfants de familles économiquement défavorisées, de 18,6 à 35,6 %, selon les années.

Les résultats montrent d’abord un accroissement de la prévalence de la surcharge pondérale des enfants, passée de 11,5 % en 1996 à 14,8 % en 1998, puis une stabilisation de cette prévalence, notée à 15,2 % en 2006.

L’analyse, selon le sexe et selon l’âge, révèle la même tendance évolutive, la prévalence du surpoids ayant augmenté entre 1996 et 1998 chez les garçons et chez les filles, chez les 6-11 ans et chez les 11-15 ans, avant de se stabiliser ensuite.

L’analyse, selon le statut économique familial, laisse apparaître une stabilisation de la prévalence du surpoids depuis 1998 chez les enfants de familles non défavorisées (11,2 % en 1996 ; 14,9 % en 1998 ; 14,3 % en 2006), tandis que chez ceux de familles défavorisées, la stabilisation est observée depuis 2001 (12,8 % en 1996 ; 18,9 % en 2001 ; 18,2 % en 2006). 

Cette étude, forte d’un recueil de données sur une longue période, de 11 ans, d’un vaste  échantillon et s’appuyant sur des données de poids et de taille mesurées et non rapportées, met en évidence une stabilisation de la prévalence du surpoids chez les enfants de trois Régions de France. Selon les auteurs, la persistance, 8 années durant, de cette stabilisation est encourageante. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS), mis en œuvre en 2001, pourrait avoir joué un rôle dans la stabilisation du surpoids. A noter toutefois que les prévalences annuelles indiquent, dans les régions soumises à analyse, sauf pour les enfants défavorisés, que cette stabilisation a débuté de 1998 à 1999.

Dr Claudine Goldgewicht

Références
Péneau D et coll. : Prévalence of overweight in 6- to 15-year old children in central/western France from 1996 to 2006 : trends toward stabilization. Int J Obes 2009. Publication avancée en ligne le 24 février 2009.
* CNAM : Conservatoire national des arts et métiers ; InVS : Institut de veille sanitaire ; INRA : Institut national de la recherche agronomique ; INSERM : Institut national de la santé et de la recherche médicale ; IRSA : Institut interrégional pour la santé.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article