Flashs du 26 février

François Barré Sinoussi a été élue à l’Académie des Sciences

C’est la première femme prix Nobel à faire son entrée à l’Académie des Sciences, Marie Curie et Irène Joliot-Curie n’ayant jamais été élues.

 

Scolarisation des enfants handicapés : la HALDE fait une série de recommandations au gouvernement

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Les défenseurs du jeu vidéo souhaitent que soient dissipées les idées reçues…

Un amendement à la loi HPST déposé par quatre députés de la majorité vise à imposer l’apposition d’un message à caractère sanitaire sur l’emballage de certains jeux vidéos. Le Syndicat national du jeu vidéo a vivement réagi et adressé une lettre ouverte à Roselyne Bachelot. Selon l’organisation, les 200 à 600 000 joueurs souffrant d’addiction aux jeux vidéo, évoqués par les députés à l’origine de l’amendement, ne « sont que pure fantaisie ».

 

… pendant que des médecins suisses décrivent une maladie à coup sûr provoquée par les jeux vidéos !

La « Palmare PlayStation Hidradenitis » est une inflammation de la peau des mains causée par une utilisation intensive d’une manette de console de jeux vidéo. C’est la pathologie dont a été atteinte une jeune suisse de 12 ans et que décrit dans le British Journal of Dermatology le professeur Vincent Piguet des Hôpitaux universitaires de Genève !

 

Quand les rôles entre l’homme et le perroquet sont inversés !

Les médias américains ont rapporté l’étonnante histoire de Brian Wilson. Il y a quatorze ans, ce jeune pompier a été grièvement blessé dans un accident de voiture. Ayant perdu l’usage de la parole et de ses jambes, Brian Wilson resta pendant de longues semaines en compagnie de ses deux perroquets, qui eux n’avaient pas perdu leur langue… A force de les entendre jacasser, Brian Wilson aurait progressivement retrouvé ses mots, alors que les médecins considéraient qu’il ne s’exprimerait jamais mieux qu’un enfant de deux ans !

 

Alcool : 85 % des Français ne connaissent pas les seuils à ne pas dépasser !

 

Une heure et demi d’attente avant l’arrivée du Samu : la fille d’une victime porte plainte

L’homme de soixante dix ans, habitant à Corbeil-Essonnes, a été la victime d’un malaise vers 16h lundi. Les pompiers sont rapidement intervenus mais ont indiqué à la fille du patient que les médecins du SAMU n’étaient pas disponibles. Ce n’est que vers 17h40 que l’équipe est finalement arrivée sur place, quelques minutes après le décès de la victime.


A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article