Du THS au RGO, il pourrait y avoir un lien

Certaines études suggèrent que l’élévation des taux plasmatiques d’estrogènes et de progestérone, qu’elle soit endogène ou exogène, favoriserait des symptômes évocateurs de reflux gastro-oesophagien (RGO). Le lien de causalité n’a cependant pas été établi. La Nurses' Health Study, a inclus 51 637 femmes ménopausées, suivies depuis 1976. L’exposition aux hormones précédentes a été prise en compte de manière exhaustive : traitement hormonal substitutif (THS) classique, SERM (selective estrogen receptor modulators) et préparations hormonales disponibles en OTC (over-the-counter (OTC). L’information concernant les symptômes liés à un RGO a été recueillie en 2002.

Parmi les participantes éligibles, 12 018 femmes (23 %) ont rapporté des symptômes de RGO. Ceux-ci ont été positivement associés à la prise d’hormones dans le cadre d’une analyse multivariée,  avec un odds ratio (OR) variable, mais élevé (versus témoins non exposés) : 1) exposition ancienne et interrompue : OR= 1,46 ; 2) exposition  en cours aux seuls estrogènes  : OR=1,66 ; 3) exposition en cours à la fois aux estrogènes et à la progestérone ; OR=1,41). Le risque de symptômes de RGO a été positivement corrélé à la posologie des estrogènes (p<0,001) et à la durée de l’exposition à ces derniers (p<0,001). Un traitement en cours par les SERM, pour sa part, a été associé à un OR de RGO de 1,39. Il en a été de même pour les préparations hormonales commercialisées OTC, avec un OR de 1,37.

Cette étude de cohorte de type cas-témoins n’autorise, bien sûr, que des hypothèses. Elle établit une association entre les symptômes de RGO et l’exposition aux divers traitements hormonaux administrés chez la femme ménopausée. De ce fait, ces traitements pourraient intervenir dans la pathogénie du RGO chez la femme.

Dr Philippe Tellier

Référence
Jacobson BC et coll. Postmenopausal Hormone Use and Symptoms of Gastroesophageal Reflux. Arch Intern Med. 2008;168:1798-1804.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article