Pas de lien entre obésité et dysfonction ventriculaire gauche

L’obésité est un facteur de risque (FDR) de morbi-mortalité cardiovasculaire. Par ailleurs, de larges études de communauté ont démontré qu’elle était associée à un risque significatif d’insuffisance cardiaque (IC). Les mécanismes de cette association sont mal connus. Un indice élevé de masse corporelle (IMC) a été suspecté d’induire une hypertrophie et/ou une dilatation du ventricule gauche (VG). Cependant les données de la littérature restent conflictuelles et le lien entre obésité isolée et insuffisance cardiaque n’est pas clairement défini.

Cela a conduit les deux auteurs de la présente étude à reprendre 24 265 échocardiographies effectuées entre 1984 et 1998 chez divers patients âgés de 16 à 90 ans adressés par leurs médecins traitants.  L’IMC et la fraction de raccourcissement (FR), reflet de la fonction ventriculaire gauche étaient disponibles pour 13 382 patients (46,6 % d’hommes). Quatre groupes ont été créés selon la FR : FR > 25 %, FR de 17,5 à 25 %, FR de 10 à 17,5 % et FR < 10 %. Par ailleurs, la sévérité de l’IC a été classée en modérée, moyenne ou sévère en utilisant le diagnostic du cardiologue. Enfin, quatre autres groupes ont été formés selon l’IMC : < 18,5 kg/m2 (sous le poids normal), 18,5 à 24,9 kg/m2 (normal), 25 à 30 kg/m2 (en surpoids), et  > 30 kg/m2 (obèses).

Il n’a pas été retrouvé d’association entre les différentes catégories d’IMC et la fonction systolique VG. La prévalence de l’IC qu’elle soit jugée selon la FR ou en utilisant le diagnostic du cardiologue était répartie équitablement entre les différents groupes. Enfin 16,9 % des patients obèses avaient une FR normale (>25), 18 % une baisse modérée de FR, 18,4 % une baisse moyenne et 20,1 % une baisse sévère (p=ns).

L’obésité ne semble pas directement liée au risque de dysfonction VG systolique. Il reste donc à déterminer le mécanisme exact qui sous tend les liens entre obésité et insuffisance cardiaque.

Dr Benoît Tyl

Référence
Movahed MR et Saito Y. Lack of Association between Obesity and Left Ventricular Systolic Dysfunction. Echocardiography. 2009; 26: 128-32

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article