Quand la rhinite allergique monte au cerveau

Plusieurs études ont montré le retentissement non négligeable de la rhinite allergique sur la qualité de vie des patients, le plus souvent sur la base de questionnaires. Un travail intéressant et original a été mené de façon plus objective par la mesure des fonctions cognitives chez l’allergique en crise.

L’étude a été menée aux Pays-Bas chez 25 patients ayant une rhinite allergique saisonnière et chez 26 sujets contrôles sains appariés pour l’âge, le sexe et le niveau d’éducation. Tous ont été soumis à une batterie de tests cognitifs objectifs à la fois ardus et longs et ont rempli des questionnaires subjectifs. Ces tests ont été pratiqués avant puis après un test de provocation allergénique nasal.

Les fonctions cognitives ont été évaluées sur la capacité à soutenir l’attention, sur la mémoire à court et à long terme et sur la vitesse de gestion de l’information. L’effort mental a été estimé à l’aide d’une échelle visuelle.

Il s’avère que le retentissement de l’allergie, objectivée par le test de provocation allergénique, touche seulement les fonctions cognitives lors de l’attention soutenue et non les performances à court terme. Les patients ont cependant fourni un effort plus important pour effectuer les épreuves cognitives à court terme.

Certes, le test de provocation est artificiel et ne correspond pas à ce qui se passe dans la « vraie vie » mais il permet de donner un aperçu des difficultés rencontrées par les patients allergiques dans leur travail ou leurs études. La compensation du handicap nécessite un effort supplémentaire et donc une fatigue accrue.

Ce travail confirme que la rhinite allergique n’est pas une pathologie à prendre à la légère. Elle peut avoir un retentissement économique non négligeable par son retentissement sur le travail et doit donc être traitée de manière efficace…

Dr Geneviève Démonet

Référence
Hartgerink-Lutgens I et coll. : Disturbed cognitive functions after nasal provocation in patients with seasonal allergic rhinitis. Clin Exp Allergy 2009; 39 (4) : 500 - 508

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article